Cyril Molesini
Abonné·e de Mediapart

37 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mai 2015

Projet de loi pour une journée d'unité nationale le 11 janvier

Cyril Molesini
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 6 mai 2015 le projet de loi du député UMP Bernard Reynes a été déposé,

"visant à faire du 11 janvier une journée d’unité nationale

et de lutte contre le terrorisme."


PROPOSITION DE LOI

Article 1er

Le 11 janvier est déclaré journée d’unité nationale et de lutte contre le

terrorisme.

Article 2

Dans tous les établissements d’enseignement, les enseignants

consacrent une partie des cours de la journée à des exposés et à des

discussions sur la lutte contre le terrorisme.

Article 3

Les services publics radios et audiovisuels traitent dans leurs

programmes de la lutte contre le terrorisme.

(http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/propositions/pion2748.pdf)

Nous sommes définitivement entrés dans une phase de récupération des rassemblements du 11 janvier 2015, par tous ceux qui sont convaincus, de bonne foi, que le terrorisme est le danger le plus grand qui nous menace et par tous ceux qui , par cynisme, par calculs politiques ou parce qu'ils rejettent l'autre, le différent, "l'étranger à notre culture "ou "à nos églises, symboles de la France".

Tenter de faire oublier les désastres des politiques menées depuis des années en pointant uniquement les conséquences et non les causes de ces actions meurtrières, essayer de faire croire que le dimanche 11 janvier, chacun a manisfesté dans l'unité avec son voisin est une farce, un mensonge. Les motivations des personnes présentent dans la rue étaient aussi diverses que le sont les idées et les convictions de l'ensemble de la population de ce pays.

Après avoir convaincu la majorité des français que leur pays est surrendetté, qu'ils ont vécu au dessus de leur moyens, qu'il faut diminuer leur droits, les services publics et les "prestations sociales", la deuxième étape consiste a les convaincre qu'ils sont en danger, que des forces veulent les détruire, qu'il n'y a pas d'autres réponses que la guerre et que tous les moyens sont bons à utiliser pour gagner cette guerre.Y compris cette loi du 5 mai 2015 votée par 438 députés....

"Avec nous les français n'ont rien à craindre de cette loi..." Bruno LEROUX, président du groupe P.S. à l'Assemblée Nationale.

"Certains craindront peut-être que la hiérarchie nouvelle détruise une liberté à laquelle ils tiennent et que leurs pères ont conquise au prix de leur sang. Qu'ils soient sans inquiétude.....Nous ne perdrons, en réalité, certaines apparences trompeuses de la liberté que pour mieux en sauver la substance."   Philippe PETAIN Discours du 11 Octobre 1940.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau