Paroles de Campagne à Notre Dame des Landes

 Je me permets de reproduire ici cette lettre adressée au Président Hollande en septembre.

Comme il l'avait promis lors de sa campagne , le changement c'est maintenant.

Il a donc pris la peine de répondre à ces agriculteurs en leur envoyant des gendarmes mobiles,

des crs, des bulldozers, des hélicoptères et des policiers en civil.

Pour que le changement arrive un jour, commençont par nous mobiliser contre cette violence d'état .

 Voici leur lettre :

Brigitte et Sylvain FRESNEAU


avec le soutien de la coordination des opposants au projet de nouvel aéroport


                                                                    à
                                                                                                Monsieur le Président de la République
                                                                                                Palais de L’Elysée
                                                                                                55 r Faubourg St Honoré
                                                                                                75008 PARIS



Notre Dame des Landes, le 6 septembre 2012



Monsieur le Président,


Par le courrier en date du 29 août ci-joint, Marcel et Sylvie Thébault, soutenus par l’ensemble de la coordination des opposants au projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes, ont sollicité auprès de vous un entretien. Leur demande étant restée sans réponse à ce jour, nous souhaitons la réitérer aujourd’hui.

Vous trouverez, également ci-joint, la lettre ouverte que Monsieur Thébault, toujours soutenu par notre coordination, a écrit à Monsieur Notebaert, président de Vinci Airport, suite à ses déclarations dans l'Express de juillet dernier. Monsieur Notebaert y affirme que le projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes n’a aucune justification aéronautique, ce que confirme dans ce même article, Alain Crozet, directeur du Laboratoire d’économie des transports (LET) : « C’est la seule explication qui tienne. Le déménagement de Nantes-Atlantique libèrerait près de 600 hectares au sud de la ville, à proximité du centre. »

Par ailleurs, nous voulons vous alerter sur le fait qu’Airbus réaffirme aujourd’hui officiellement  vouloir conserver la piste existante et que ce sont les collectivités locales qui vont être sollicitées pour en assurer le financement. Un coût supplémentaire de plus, non inclus dans le projet, pour des collectivités qui se disent étranglées…

Monsieur le Président, vous ne pouvez pas rester sourd à notre demande et nous sommes confiants dans le fait que nous allons pouvoir nous entretenir avec vous très prochainement.

Recevez, Monsieur le Président, l'expression de notre profond respect.



Brigitte et Sylvain FRESNEAU Agriculteurs à Notre Dame des Landes


http://parolesdecampagne.blogspot.fr/
 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.