Black Lives Matter

Comme dans beaucoup d'autres villes du monde, les habitants de Rome ont manifesté contre le racisme, en réaction aux brutalités policières qui ont provoqué la triste mort de George Floyd aux Etats-Unis. Le racisme est présent en Italie aussi -on l'a vu vis à vis des migrants débarquant sur les côtes siciliennes- même si l'Italie n'est pas traditionnellement un pays d'immigration. Elle n'est pas vraiment multiculturelle non plus, le pourcentage de la population étrangère reste limité par rapport à d'autres pays, principalement parce que l'Italie n'a pas eu au XIXème siècle un empire colonial comme l'ont eu d'autres Etats européens. Mussolini avait bien essayé de se rattraper avec sa tentative de conquête de l'Ethiopie dans les années 1930, qui devait se rajouter à l'Érythrée (seule colonie avec une partie de la Somalie), mais la deuxième guerre mondiale mit un terme à ses ambitions. Aujourd'hui, vit toujours une petite communauté érythréenne d'environ 9.400 personnes, dont presqu'un tiers à Rome. Leur situation est un peu particulière parce qu'ils ont migré pour des raisons politiques, avec une première vague dans les années 70 à la suite du coup d'état contre l'empereur éthiopien Hailé Sélassié (l'Érythrée faisait alors partie de l'Ethiopie), et une deuxième vague dans les années 90 pour échapper à la dictature d'Isaias Afewerki. Beaucoup d'entre eux ont la citoyenneté italienne mais ils se font très discrets pour justement ne pas se faire remarquer par le régime de leur pays d'origine, notoire pour ses représailles à l'égard des familles restées là-bas.

 Le racisme en Italie se manifeste surtout par la parole à l'égard des migrants saisonniers travaillant dans l'agriculture, ("Ci servono per raccogliere i pomodori", entend-on comme remarque méprisante à leur égard: ils sont utiles pour ramasser les tomates), ou encore par des comportements de caste de la part de la bourgeoisie vis à vis du personnel de maison étranger qu'elle emploie (non c'e l'hai la Filippina? Tu ne l'as pas, la Philippine? pour désigner une employée de maison). Pour le reste, la vision de l'Afrique se limite aux marchands ambulants sénégalais qui se font régulièrement poursuivre par la police (de manière moins brutale qu'ailleurs) et qui ont presque disparu à Rome, ou plus récemment aux migrants Nigérians qui balaient les trottoirs devant les marchés pour gagner quelques pièces de monnaie. Une vision largement exploitée par l'extrême droite de Salvini et son parti de la Lega .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.