D Magada
Journaliste et auteure indépendante basée à Rome, je vis et travaille dans plusieurs langues et cultures
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 janv. 2021

Le club de foot

D Magada
Journaliste et auteure indépendante basée à Rome, je vis et travaille dans plusieurs langues et cultures
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le club de foot où vont mes garçons est assez curieux. A l'entrée de la réception, située en face des terrains, il y a plusieurs photos grandeur-nature accrochées au mur: celle du Pape actuel, celle d'un obscur cardinal, et celles d'autres austères cardinaux et prêtres fondateurs du club dans les années 1930. Pas besoin de plus d'explication, on comprend tout de suite que ce club est lié à l'Eglise, ce qui n'est pas surprenant à Rome où l'on sait qu'elle est encore puissante. Il est cependant fréquenté par beaucoup d'élèves du lycée français quelque que soit leur dénomination religieuse, à cause de sa proximité.

"Toi, tu mets tes garçons là-bas!" s'est exclamée mon amie haïtienne Monette quand elle a appris que je les avais inscrits.

"Pourquoi? ya un problème? " lui avais-je répondu.

"Tu sais que c'est l'Opus Dei, c'est ultra catho,", me dit-elle.

"Ah bon?.......pourtant leurs copains musulmans y vont aussi"...

Quand on est parents, on apprend à mettre certains de nos principes de côté pour le bien-être de nos enfants. Mes garçons veulent faire du foot dans le même club que leurs camarades et ce club va à l'encontre des mes idées sur l'extrémisme religieux? J'accepte, du moment qu'ils n'en sont pas affectés. Quand on vit dans un pays étranger, on apprend aussi à s'adapter à l'environnement local et à Rome, ça implique l'Eglise. Je les ai mis en garde: pas de douche et jamais seul dans les vestiaires. La crise du COVID nous aide d'ailleurs dans ce sens. Ils ne se changent plus au club, les vestiaires sont fermés, ils arrivent avec la tutta (le survêtement aux couleurs du club) et vont directement sur le terrain en respectant la distanciation sociale.

 Ces clubs sont pour la plupart situés le long du Tibre en contrebas de la route, dans un aménagement de terrain datant des années Trente, époque de grands travaux de renforcement des berges pour contenir les inondations dues aux crues du fleuve dans les quartiers nord de la ville. Par la même occasion, des terres-pleins furent crées pour y installer de nouveaux clubs sportifs avec terrains de foot, cours de tennis et piscine, selon le désir de Mussolini de faire des Italiens un peuple sain grâce au sport. Architecture inédite que je n'ai pas vue dans d'autres villes. Sur le lungotevere Flaminio, il y a en a plusieurs sur le même modèle, pas nécessairement liés à l'Eglise. Les employés d'Etat avaient eux-aussi les leurs qui existent toujours, comme le circolo delle Poste (club des employés des Postes), le circolo della Polizia (la police), celui des Carabinieri (gendarmes) et le plus prestigieux de tous, le circolo degli Affari Esteri fréquenté par les diplomates et fonctionnaires des affaires étrangères. A Rome, on n'aime pas le changement.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Traitements contre le Covid-19 : précipitation et prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau