La fin du bureau?

Il se passe une chose étrange en Italie depuis la fin du confinement: plus personne ne veut retourner au bureau. On aurait pensé qu'après trois mois d'enfermement, on aurait envie de retrouver un lieu de travail hors de chez soi, avec des collègues et un café, c'est le contraire qui se produit. Les gens se trouvent bien chez eux, à travailler par email et visio-conférence, à manger le déjeuner qu'ils préparent eux-mêmes et à faire les pauses qui leur conviennent. Toutes les personnes à qui j'ai parlé me disent avoir retardé leur retour au bureau et choisi l'option d'un redémarrage en septembre. Elles n'ont plus envie de stresser pour ne pas arriver en retard le matin et perdre autant de temps dans les transports, pour se faire ensuite bousculer par des managers hyper-actifs. Résultats: les bureaux sont toujours vides et on découvre une façon de travailler inédite. Pas si inédite que ça en fait car le bureau tel que nous le connaissons est une invention du XXème siècle. Avant les gens travaillaient chez eux ou dans des lieux de production physique particuliers comme les usines ou les ateliers. Il y a d'ailleurs beaucoup de caricatures de cette époque qui moquent les cols blancs, assis sur une chaise toute la journée san rien produire de tangible. Cette organisation du travail qui s'est développée tout au long du XXème siècle pour arriver à son paroxysme à notre époque avec les gigantesques sièges sociaux d'entreprise, rivalisant en taille les uns avec les autres, est peut-être sur le point de devenir caduque. Les nouvelles technologies nous permettent de travailler efficacement à distance, beaucoup d'employés communiquent déjà par mail et chat d'un étage à l'autre sans prendre la peine de se déplacer alors finalement pourquoi se regrouper physiquement dans un même lieu si on collabore de toute façon par écran interposé? Et si à terme, les entreprises voyaient leurs coûts fixes diminuer avec le travail à distance et la réduction des postes de travail, peut-être pourraient-elles transférer ces gains aux employés qui travaillent depuis chez eux dans un typique win-win? Les changements ne font que commencer......

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.