Chronique romaine: malinteso

J'ai réussi à mettre en colère une agent immobilier, gentiment cependant, car hausser le ton et bouillonner à l'intérieur n'équivaut pas forcément à de la colère à Rome, c'est juste une façon d'exprimer une petite contrariété. La contrariété était la suivante: j'avais fixé deux visites d'appartement dans la même rue à une heure d'intervalle, c'était logique, ça m'économisait un trajet en m'évitant d'y retourner. Deux heures avant le rdv, chaque agent m'avait envoyé un sms de confirmation avec le numero de l'immeuble. Il se trouve que c'était le même mais j'ai pensé que ça pouvait être deux appartements différents (ça peut arriver) vu que les photos sur le site étaient elles aussi différentes (un meublé, l'autre non). Je visite donc le premier appartement avec un agent, lorsqu'en pleine visite arrive une dame dans la soixantaine très énergique nous demandant combien de temps on resterait parce qu'elle aussi avait une visite prévue une demie-heure plus tard. J'ai tout de suite compris que sa visite c'était moi, je l'ai mentionné au premier agent qui m'a informée que les propriétaires avaient choisi de confier la location à deux agences sans exclusivité à l'une ou à l'autre. Ce n'était pas vraiment utile, tout le monde utilise le même moteur de recherche unique pour l'immobilier, mais c'était leur choix. Je fais donc le tour de l'appartement, pose les questions d'usage et redescends pour mon rdv suivant. Là, j'explique à la dame qui m'attendait sur le trottoir que c'était avec moi qu'elle avait rdv et que je venais donc (comme elle l'avait vu) de le visiter cet appartement. Elle s'est énervée, a commencé à crier et à gesticuler que ça ne se faisait pas, que ce n'était pas correct, que j'aurais dû la prévenir, qu'elle s'était déplacée pour rien, qu'on ne lui avait rien dit, etc.....En réponse, je lui ai demandé (en gardant mon calme) pourquoi elle s'en prenait à moi, puisque j'avais simplement pris rendez-vous comme cliente et que je ne pouvais pas deviner qu'il s'agissait du même appartement. La tension est retombée, elle m'a dit être en colère avec la propriétaire qui au passage a des liens de famille avec elle et qu'elle a appelée dans la foulée pour lui dire qu'elle était vraiment "stupida" de vouloir travailler avec deux agences. "Te l'avevo detto di non fare cosi, adesso come facciamo con questo casino?!......tu ne le loueras pas plus vite, au contraire!" Une fois sa colère passée sur quelqu'un, elle est devenue des plus aimables et a voulu tout faire pour m'aider dans mes recherches.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.