NON A L'ENTRETIEN INDIVIDUEL DANS LA FONCTION PUBLIQUE

En ces temps d'évaluation, voici un courrier type qu'il est possible d'envoyer à sa hiérarchie pour dire non aux pratiques managériales qui s'installent année après année dans la fonction publique et dont l'entretien individuel d'évaluation n'est finalement qu'un aspect....

OBJET: entretien professionnel 2019

Madame, Monsieur

Vous m’avez convoqué , par courrier ou courriel daté du …, à l’entretien professionnel annuel le … 2019 à ...

L’évaluation individuelle des performances est un système essentiellement discriminatoire qui permet d’individualiser le déroulement de carrière et vise à mettre les agents en concurrence par l’attribution d’objectifs (individuels, collectifs, chiffrés ou non), définis surtout au niveau national et régional par les BOP, tout en éludant la problématique des moyens collectifs et de la réalité du travail.

Le déploiement du nouveau management public vise à rendre indistincte la frontière entre sphères publique et privée en prescrivant la gestion et ses outils comme mode de gouvernement des administrations en lieu et place du droit sous prétexte de la recherche de l’efficacité et de la performance sans prendre aucunement en compte le travail vécu.

Il s’agit fondamentalement d’une remise en cause de notre statut, de nos acquis et garanties collectives issues du statut des fonctionnaires (égalité de traitement, ancienneté, etc.) au profit d’un changement de paradigme érigé en norme impliquant un double système de gratification et de répression.

Dans un contexte marqué par de violentes attaques contre nos missions qui se traduisent notamment par de sévères suppressions de postes, l’instauration de cette technique de management vient ajouter une pression supplémentaire à la surcharge de travail que nous subissons déjà par le sous-effectif chronique de notre service.

De nombreux sociologues et cliniciens ont décrit les effets délétères de la mise en place d’une évaluation individualisée sur la dynamique collectives et la santé des personnes.

La coopération mutilée induite par le management, en tant que mécanisme d'ajustement permanent, et son évaluation, en ce qu’elle ne repose que sur la partie quantifiable et mesurable de l’être humain, sont sources de souffrance et d’insatisfaction avec pour corollaire une dégradation du service attendu par les usagers.

Concernant les risques d’atteinte à la santé, je vous invite simplement à prendre connaissance du guide de la Direction Générale du Travail sur la souffrance au travail qui énumère parmi les sources potentielles de souffrance au travail : l’individualisation du salaire et des primes, la mise en œuvre inappropriée d’entretiens d’évaluation et autres techniques de management visant à isoler l’agent du collectif de travail en générant un écart non négligeable entre le travail réel et le travail prescrit.

Pour toutes ces raisons, en particulier afin de garantir ma sécurité et ma santé mentale, et dans le cadre d’un appel intersyndical, j’ai l’honneur de vous informer que je ne participerai pas à l’entretien professionnel mentionné en objet.

Par ailleurs je vous informe qu’en ce qui concerne mes objectifs pour l’année 2019, je m’appliquerai à accomplir au mieux les tâches qui me sont confiées en fonction des moyens alloués au service auquel j’appartiens et de participer au bon fonctionnement de ce service dans le cadre des moyens qui lui sont affectés.

L'agent

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.