Damien Gautreau
Professeur d'Histoire-Géographie
Abonné·e de Mediapart

46 Billets

2 Éditions

Billet de blog 7 févr. 2017

La faillite de l'Etat comorien

Aux Comores, l’État semble totalement absent et les habitants doivent se débrouiller par eux-mêmes pour survivre.

Damien Gautreau
Professeur d'Histoire-Géographie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'Union des Comores, dans le Canal du Mozambique, est l'un des pays les plus pauvres de la planète. Les habitants de cette ancienne colonie française sont dans une grande précarité1. Alors que le pays profite pourtant de nombreuses aides internationales, l’État ne remplit pas les fonctions qui lui incombent.

Sur chacune des trois îles2, l'eau et l'électricité ne sont pas distribuées en continu. Les Comoriens subissent donc des coupures quotidiennes. Pourtant, l'ensoleillement est très important et l'installation d'une centrale solaire résoudrait les problèmes d'électricité. A l'heure actuelle, il n'y en a aucune, ni éolienne d'ailleurs. La seule source d'énergie est le pétrole or nous savons que celui-ci est voué à disparaître et va connaître une augmentation de son prix. De même, il n'y a pas d'usine de dessalement qui pourrait régler en partie les problèmes d'eau. La population doit en plus faire face à un autre problème sanitaire majeur, la quasi absence de gestion des déchets. Ils sont omniprésents, y compris sur les plages de sables blancs.

L'état des routes est catastrophique. Les routes nationales qui relient les principales villes sont parsemées de trous quand il reste du goudron ou sont réduites à de simples chemins de terres. Cela pose d'importants problèmes de mobilité. Dans le domaine de la santé, la situation est tout aussi préoccupante. Les hôpitaux manquent de personnels. A Domoni, sur l'île d'Anjouan, un hôpital flambant neuf construit par le gouvernement chinois demeure fermé3, faute de médecins.

L'archipel bénéficie pourtant d'atouts certains et a un réel potentiel touristique. Un potentiel qui ne demande qu'à se développer mais qui souffre du manque d'infrastructures et de l'absence d'investissements. Les rares hôtels de qualité sont gérés par des étrangers. Les Comoriens se sentent abandonnés par leur gouvernement, empêtré dans des affaires de corruption4, et semblent résignés à demeurer dans une situation des plus précaires.

1Avec un IDH de 0,429 le pays se trouve au 169ème rang mondial.

2Ngadzija, Mohéli et Anjouan.

3Il a été livré en juillet 2014.

4Le pays figure parmi les trente plus corrompus de la planète selon Transparancy International.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan
Journal — Santé
Vaccination à marche forcée : antidote sanitaire, toxicité démocratique
Certains récalcitrants au vaccin, actifs ou passifs, minorent son utilité sanitaire. Mais les partisans de l’injection sous pression négligent ses conséquences démocratiques, alors que la nouvelle vague touche des populations inégalement protégées.  
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau