France le mythe de la démocratie

Je ne supporte plus d’entendre qualifier notre pays de démocratie à longueur de bulletins d’informations et de débats plus ou moins truqués , selon le nombre de défenseurs inconditionnels du pouvoir . Une démocratie implique l’existence d’un gouvernement du peuple qui dirige ce pays en accord avec la volonté populaire . Cette adéquation nécessite un mécanisme de représentation qui transmette fidèlement la volonté populaire dans toute sa diversité , en application du principe : un homme , ou une femme , une voix . Notre constitution ne le permet pas . Aujourd’hui moins que jamais . Macron n’est plus soutenu que par tout juste l’équivalent de ses électeurs du premier tour , Et cependant il peut gouverner et légiférer autoritairement avec le pouvoir que lui confère la constitution et une majorité écrasante à l’assemblée ; obtenue grâce au scrutin majoritaire qui permet avec un bon découpage de modifier les rapports de force .
Nous sommes dirigés par un autocrate qui possède un pouvoir absolu que l’on ne retrouve que dans les pays sous dictature .
Ce pouvoir solitaire a besoin d’élus aux ordres , il les a , et d’un corps de maintien de l’ordre et de répression qui n’a que le droit d’obéir .
Macron n’a rien inventé , ses prédécesseurs ont su se servir d’un nombre restreint mais efficace de casseurs , presque toujours les mêmes , pour discréditer toutes les manifestations d’opposition à leur politique , il continue de plus belle . La nouveauté c’est que les casseurs professionnels sont accompagnés ces derniers temps de personnes désemparées et perdues qui se laissent aller à des pillages comme dans les pays dits sous-développés . C’est la rançon de la misère entretenue volontairement .
Face à ces « casseurs » le rôle des forces de maintien de l’ordre est doublement complexe . Gendarmes , policiers , CRS agissent en fonction des ordres reçus . A maintes reprises ces ordres ont été de laisser les casseurs s’installer , laisser les policiers sans réaction aux provocations , faire monter la tension pour finalement laisser libre cours à la violence des deux côtés . Les policiers sont des hommes comme les autres et il y en a qui ont tendance à ne pas se retenir . Les violences policières qui arrivent presque fatalement sont imputables à l’absence de pédagogie de leur hiérarchie . Le sang-froid et la maîtrise de soi s ‘apprennent aussi . Contrairement à l’idée reçue selon laquelle il convient de montrer sa force pour ne pas avoir à s’en servir , l’exhibition des forces de l’ordre en tenue de combat est souvent ressentie comme une provocation . Je suis persuadé que les défilés seraient beaucoup plus sereins si ces forces de l’ordre étaient absentes ou dissimulées . Les manifestants qui sont des adultes responsables feraient eux-mêmes régner l’ordre , comme cela arrive régulièrement .
Enfin ce qui est inadmissible c’est que ce pouvoir et ces représentants se barricadent comme le faisaient les anciens maîtres de Moscou ou de Pekin . A Londres ou à Athènes on peut manifester devant le parlement , la démocratie a besoin de liberté .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.