Quand l'état subventionne les pédophiles .

L'abattement d'impôt de 66% pour dons aux oeuvres s'applique à la participation au "denier du culte" en contradiction avec la loi qui indique que l'état ne finance ou ne subventionne aucun culte .

Dans ma grande naïveté je croyais que la séparation entre l'état et les églises était une règle acquise et observée . Erreur ! Par le détour des avantages fiscaux offerts aux donateurs pour les oeuvres , ce sont ce sont 66% des dons versés et déduits de l'impôt qui sont la contribution aux salaires des religieux . Dans sa grande générosité Macron a même porté cette exonération à 75% pour cette année en raison de la chute de recettes des églises pour cause de crise . Nous finançons donc les cultes sans le savoir .

Bien entendu il ne doit pas être question que ce procédé voyou serve au financement des indemnités que l'église catholique va devoir verser aux victimes de ses membres criminels . Le Vatican est riche .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.