Une aubaine pour les patrons ; l'annualisation du temps de travail

Les patrons peuvent remercier très chaleureusement les sénateurs et les députés qui viennent de leur offrir la plus miraculeuse organisation du temps de travail en journées effectuées dans l'année . J'ai personnellement subi ce type de régime et j'en ai mesuré les conséquences . Technicien dans une grande entreprise d'audiovisuel je bénéficiais du régime normal avec décompte hebdomadaire du temps de travail et paiement des éventuelles heures supplémentaires . A la suite d'une évolution normale de carrière je me suis trouvé dans l'obligation d"accepter un régime qui imposait un nombre annuel de services de quatre heures de travail . C'est un système qui avait été choisi par mes prédécesseurs ,plus de trente ans auparavant , pour pouvoir se libérer de l'entreprise pour participer à un tournage dans le privé . Il s'est maintenu alors que cette possibilité avait disparu et que notre employeur a continué à en bénéficier . Bien entendu nous ne pouvions nous réclamer d'heures supplémentaires ,ni de tous les avantages qui y sont liés  mais en plus , comme le volume d'offre de travail allait en diminuant , nous étions parfois forcés d'effectuer une prestation que l'on aurait refusée en temps normal . Je suis bien conscient que cette revendication de liberté peut sembler un luxe aujourd'hui , mais elle était liée à une exigence artistique .

 Ce sur quoi je veux insister c'est sur le caractère pernicieux de la mesure votée . Ce choix permet une fois de plus à Macron de jouer sur deux tableaux . D'une part il se propose de rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires pour augmenter le pouvoir d'achat ( de ceux qui ont le privilège d'en faire ) et d'autre part il les fait disparaître par le décompte annuel des jours travaillés . L'illusionniste se révèle arnaqueur .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.