Macron tombé du ciel

A l’occasion de la cérémonie du 11 novembre nous avons pu voir en gros plan Emmanuel Macron passant en revue les régiments présents . Cette vision d’un président littéralement habité par autre chose que son talent de comédien avait de quoi inquiéter . On a pu maintes fois constater son goût pour les mises en scènes pompeuses mais cette fois on pouvait percevoir quelque chose de plus . Rappelons nous qu’il nous a expliqué que son élection n’aurait pu se faire sans l’intervention d’une transcendance . C’est cela qui est alarmant . Voila un président qui se croit choisi par une force supérieure à celle des citoyens qui l’ont élu ; d’ailleurs en nombre restreint du fait qu’une bonne partie des électeurs ont voté contre le Front National plutôt que pour lui . Qu’est-ce que la transcendance vient faire dans une élection , même si le candidat est un ancien élève des jésuites ? Ce qui est grave , c’est que lui semble le croire . Il agit en tout comme si il était en mission .
Macron est un danger non seulement en raison de la volonté de rapprochement avec les religions mais encore plus par l’ambition de domination militaire qu’il affiche . A preuve , même symbolique , le choix d’un porte avion , image de puissance , pour décor de sa dernière apparition à la télévision . Alors que nous sommes en guerre en Afrique et au proche Orient il ambitionne de créer une défense européenne , dont il n’est pas difficile de deviner qu’il compte bien la contrôler plus ou moins directement . Dans le même domaine son projet de rétablissement du service militaire , parfaitement inutile et stupide , peut en contrepartie servir à rendre la jeunesse un peu plus disciplinée et plus malléable .
Macron n’est pas le seul dans l’histoire à s’être réclamé de puissances supérieures , mais pour quels parcours pour quelles tragédies .
Le danger d’exercice solitaire de l’autorité par un tel personnage est d’autant plus réel que la constitution lui a pratiquement accordé les pleins pouvoirs et que nos institutions se rapprochent dangereusement des régimes totalitaires . Le peuple , tant redouté du pouvoir , se réveille . Macron est retombé aujourd’hui au pourcentage de popularité qu’il avait au soir du premier tour . Le ciel ne le protège plus . Le roi est nu .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.