doléances

Modeste contribution interne à côté du débat macronien

 

Ce qui est apparu dès le début du soulèvement initié par les « gilets jaunes » c’est la profondeur du fossé entre les aspirations d’une très forte majorité de citoyens et leur représentation . Ce manque de démocratie vient des choix qui ont été décidés pour donner au général de Gaulle une majorité de gouvernement adaptée à une conduite de guerre , au moyen des institutions de la cinquième république , qu’un Mitterrand avait alors qualifiée de « coup d’état permanent » et qu’il s’est bien défendu de modifier une fois au pouvoir . L’adoption du quinquennat et de la concordance de l’élection présidentielle et des législatives a aggravé le déséquilibre entre la représentation nationale et la réalité sociopolitique du pays . Cette distorsion a été voulue en imposant la désignation des députés au moyen du scrutin majoritaire plutôt qu’à la proportionnelle intégrale qui est le seul moyen de garantir une expression démocratique . L’introduction d’une dose de proportionnelle serait un leurre car elle se limiterait certainement à l’élection d’un petit nombre de députés sans possibilités d’action . Tout a été conçu pour déformer la représentation de l’électorat . La justification de cette manipulation la plus souvent invoquée est de prétendre que la proportionnelle intégrale risquerait de donner naissance à une assemblée ingouvernable , faute de majorité . En vérité le problème qui se pose dans la discussion d’une loi est de savoir si ce projet est justifié et bon pour la nation , auquel cas il est censé obtenir une majorité de voix sans distinction de partis . De toute façon les gouvernements ne sont pas dans l’obligation de changer les lois à longueur d’exercice . L’exemple de la Belgique , qui est déjà restée plusieurs mois sans gouvernement , en donne bien la preuve . Les institutions actuelles concentrent toute l’autorité dans la personne du Président de la République qui dispose d’un pouvoir que n’a aucun chef d’état de nation démocratique , et qui ne doit rendre de comptes devant personne . Dans une démocratie digne de ce nom le président de la République devrait être cantonné à un rôle de représentation . Le pouvoir exécutif serait exercé par un gouvernement contrôlé par le peuple .

On supporte aujourd’hui les conséquences de l’actuelle absence de démocratie effective avec un président le plus mal élu en pourcentage d’électeurs inscrits et une écrasante majorité de députés en marche et au garde-à-vous . Alors que ce président ne dispose plus que du soutien de ses électeurs du premier tour , il peut encore s’appuyer sur une majorité d’élus aux ordres pour faire voter les lois les plus injustes au seul bénéfice de ses amis .
Le Référendum d’Initiative Citoyenne réclamé par les gilets jaunes serait efficace à terme à condition d’être immédiatement suivi d’un réel changement d’institutions et donc de République . Bien entendu il convient de ne jamais oublier qu’aucun changement de politique economique et sociale ne sera possible sans rupture avec les traités européens . Les institutions européennes fonctionnent de manière encore moins démocratique que les nôtres . Elles sont à reconstruire presque entièrement . Il faut commencer par refaire les fondations pour ne pas risquer de voir s’écrouler l’ensemble de la construction ce qui serait le cas si l’on se contentait de rajouter des étages sur l‘ensemble déjà branlant . Le chemin pour une Europe démocratique ce n’est pas de réclamer plus d’Europe , mais une meilleure Europe . Pour ces raisons il faut exiger la dénonciation du traité de Lisbonne et un nouveau référendum sur le fonctionnement des institutions européennes , pour une Europe des hommes à la place de celle du capital et de la fiance mondialisée .

Pour une politique en faveur de la protection de la planète qui ne soit pas prioritairement punitive ; ou comme c’est souvent le cas un prétexte à trouver et à détourner de l’argent . Que ce soit pour la santé ou pour l’écologie il faut avancer des arguments convaincants qui obtiennent notre adhésion .Ce n’est pas de pédagogie dont il faut faire preuve , mais de vérité . Un bon pédagogue peut nous faire avaler n’importe quoi . Avec un peu de recul on devrait reconnaître que la science avance en bégayant . Il y a encore moins de cinquante ans la « bible » de presque toutes les femmes enceintes leur conseillait de fumer et de consommer des boissons alcoolisées avec modération , mais certainement pas de s’en passer . Avec un peu de modestie on pourrait estimer que la vérité d’aujourd’hui ne sera peut-être pas celle de demain . On peut facilement constater que les experts ne sont pas d’accord sur les dangers et les avantages présentés par les moteurs diésel , ce qui devrait inciter les donneurs d’ordre à à ne pas envisager des mesures autoritaires et définitives pour bannir ce type de motorisation . Pour décider d’une mesure il faut convaincre et pour convaincre il faut prouver .

La réponse de Macron aus différentes demandes des gilets jaunes et de leurs soutiens est une escroquerie . Si l’augmentation des taxes prévue sur les carburants est abandonnée pour cette année il a oublié de dire par quoi elle serait compensée . Le mensonge concerne la prétendue amélioration du pouvoir d’achat . La croissance tant recherchée entraine l’augmentation des prix et une perte du pouvoir d’achat . Le seul moyen d’éviter la paupérisation qui en résulte est de faire évoluer les salaires en même temps que les prix . Ce mécanisme actuellement bâillonné s’appelle l’échelle mobile des salaires . Elle seule peut assurer la sauvegarde du pouvoir d’achat . Ce que Macron nous propose au contraire consiste à diminuer une partie des cotisations sociales pour faire croire à une augmentation réelle du pouvoir d’achat . C’est un tour de passe-passe qui escamote le fait que ces cotisations font partie des salaires . La promesse de Macron consiste simplement à réduire d’autant les sommes attribuées aux services sociaux auxquels nous avons librement consenti . C’est un détournement d’argent public . Macron ne touche pas aux profits du capital et de ses actionnaires .
Continuant de déshabiller Pierre pour habiller Paul Macron reprend la recette de Sarkosi en défiscalisant les heures supplémentaires pour ceux qui ont la possibilité d’en faire . Ce sont les patrons qui seront contents : plus d’heures supplémentaires et moins d’embauches et le tout sans cotisations ; merci Père Noël . Cette mesure contribuera certainement à faire augmenter le nombre de chômeurs . Elle devrait être interdite car elle s‘apparente à la pratique du travail au noir qui est condamné comme vol au trésor public . Ce sont les services publics et ceux de l’état qui vont trinquer et devraient porter plainte contre le gouvernement .

Une bonne part des Gilets Jaunes font preuve au minimum d’une grande méfiance à l’égard des partis politiques quand ils ne les rejettent pas définitivement . Si je continue à penser qu’il n’est pas juste de mettre la droite et la gauche dans le même panier je reconnais que la gauche au pouvoir , à partir de 1983 , s’est bien souvent contentée de mener la même politique libérale et antisociale . N’oublions pas que c’est Jospin qui a contribué à la libéralisation et à l’ouverture des marchés que les gouvernements suivants ont aggravée .
Majoritairement la gauche s’est contentée de regretter la politique européenne sans la combattre et sans la condamner . Elle a laissé le champs libre au Front National pour la défense des classes populaires contre cette Europe de l’austérité et de la misère . Ne nous étonnons pas si une partie de l’électorat populaire s’est détournée d’une gauche muette au profit d’une extrême droite combative .

En dehors de ceux qui trahissent ouvertement l’idéal qu’ils avaient affiché de nombreux élus semblent céder facilement au virus de la fonction . Même si l’habit ne fait pas toujours le moine , à combien de revirements , d’oublis des promesses par faiblesse ou routine avons-nous assisté ? Je suis persuadé qu’en dehors des gens aux convictions très solides de nombreux élus ne sont plus tout à fait les mêmes au fil de leurs parcours . La politique doit rester une affaire d’engagement personnel pour un programme ; elle ne doit pas sa convertir en profession et certainement pas en carrière . Pour cette raison il faudrait limiter le nombre et la durée des mandats , par exemple à deux exercices . Bien entendu tout élu devrait pouvoir être contesté et éventuellement révoqué . Ce qui serait bon pour la représentation nationale devrait l’être également pour toutes les fonctions électives et particulièrement pour les partis politiques et les syndicats dont de nombreux dirigeants se sont souvent ramollis quand ils n’ont pas tout simplement tourné leurs vestes .

Autant je crois en la complexité de la pensée autant je suis persuadé que l’action doit rester toujours cohérente . On ne peut pas prétendre par exemple défendre l’égalité et imposer des réformes qui vont en sens contraire .
Tout dans le monde nous montre que la lutte de classes continue de plus belle . Pour le nier il faut être aveugle, imbécile ou menteur intéressé . Ce combat se déroule d’abord sur le plan de l’économie entre exploiteurs et exploités . Il s’agit de savoir dans quel camp on se trouve sans se raconter d’histoires . Sur ce terrain il n’y a pas d’espace neutre , pas de centre qui se contente de compter les coups . Désolé mais je ne crois pas un instant au prétendu apolitisme de certains gilets jaunes . Ou ils font comme monsieur Jourdain de la politique sans le savoir ou ce sont des hypocrites . Je les rejoindrais si leur choix est de faire de la politique autrement , par conviction et non par ambition .

Liste non exhaustive des réformes urgentes à proposer aux futures représentations désignées à la suite de la mise en place de nouvelles institutions enfin démocratiques :

Mise en place d’une assemblée constituante .
Elections de représentants à la proportionnelle intégrale .
Rejet des traités européens et des différents traités comme ceux signés avec le Canada .
Nouveau référendum sur l’Europe .

Réajustement des salaires et des pensions de retraites avec l’évolution du coût de la vie .
Mise en route de l’échelle mobile des salaires qui évoluent en même temps que les prix .
Une fiscalité réellement progressive avec une quinzaine de taux par exemple .
Maintien des cotisations sociales à un niveau assurant la pérennité et le développement des services publics .
Diminution du temps de travail et abaissement de l’âge de départ en retraite .
Annulation des différentes réformes qui renforcent la sélection élitiste des élèves à tous les niveaux d’études . Bien loin de favoriser « la réussite pour tous » elles ne sont qu’un moyen de sélection qui favorisent l’élite de la société .

Retrait de la France de l’Otan .
Arrêt progressif des opérations extérieures en Afrique et au moyen Orient .
Démantèlement de l’armement nucléaire .
Meilleur accueil des migrants politiques et économiques .
Application de la loi de séparation de l’église et de l’état à l’Alsace Loraine .

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.