Qui sera responsable des violences du premier mai ?

C'est le pouvoir qui instrumentalise les casseurs et la violence qu'il prépare pour demain .

A en croire les prévisions du ministère de l'intérieur amplement reprises par tous les médias la journée du premier mai sera celle de toutes les violences et de tous les débordements . Comment se fait-il que les responsables du pouvoir en soient aussi certains , si ils n'y étaient pas partis prenantes ? Comment expliquer qu'étant aussi bien informés des projets des casseurs de tous poils ils ne soient pas en mesure de les déjouer ? Soit ils en sont incapables , soit ils les laissent faire pour une fois de plus discréditer les manifestations qu'ils désirent tant interdire . L'énormité des forces de l'ordre prévues est à elle seule une véritable provocation , une sorte d'appel au meurtre ( au sens figuré bien entendu faut'il préciser pour les imbéciles ) . On a pu vérifier des centaines de fois que la présence de policiers en arme suffisait à déclencher des incidents , alors qu'en leur absence régnait la paix . En même temps , comme "Il" le dirait , tout est prévu pour gêner au maximum ceux qui voudront se rendre sur les lieux prévus pour la traditionnelle manifestation du premier mai , fête des travailleurs , dont le Président se moque comme de sa première trahison . Dans ce but les transports publics et particulièrement les stations de métro seront préventivement fermées . On peut imaginer facilement que dans d'autres circonstances Macron le Pieux serait aller allumer un cierge à Notre Dame pour implorer la pluie .

Puisque demain tout peut arriver espérons que ce soit un mauvais jour pour ces dirigeants et que les lendemains soient bien sombres pour eux .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.