Sécurité routiere

Tous les discours idiots sur la sécurité routière m'exaspèrent. C'est la connerie humaine, la cupidité des pétroliers et la lâcheté des gouvernements depuis 1975 qui en sont responsables.

Tous les discours idiots sur la sécurité routière m'exaspèrent.
C'est la connerie humaine, la cupidité des pétroliers et la lâcheté des gouvernements depuis 1975 qui en sont responsables.
Il parait que l'on veut réduire la pollution ?
Alors pourquoi avons nous des véhicules qui consomment largement plus de 3 litres pour cent kilomètres que les constructeurs "intelligents" comme la RNUR savent faire depuis avant 1980: réponse, parce que les pétroliers, qui à l'époque finançaient le développement du Diesel auraient perdu les deux tiers de leurs bénéfices et l'état les deux tiers des taxes.
Et les "particules fines", apparues subitement, juste après que Total ait supprimé l'équipe de chercheurs chimistes, vers 2014, chargée de modifier le taux de gazole produit par un baril de pétrole.
En deux mots, un baril égale 72 l d'essence et 24 l de gazole. La consommation en France, l'inverse. Vous comprenez ? Et en plus, le rendement des moteurs Diesel est 30% supérieur au moteurs essence.

Alors, particule fines,,,, plutôt bénéfices des pétroliers

Il parait que la vitesse est limitée ?
Alors, pourquoi ces monstres de connerie de plusieurs centaines de CV, alors qu'une cinquantaine suffit pour rouler à 130 ?

L'accidentologie est une calamité ?
Alors pourquoi ne pas publier la liste des véhicules qui tuent dehors, celles qui provoquent la plus grosse partie des accidents ? Pour que les assurances aient des alibis pour augmenter les prix ?
Vous souvenez vous des années 90, ou la chute brutale de la mortalité qui fut jusque à 17 000 morts par an à provoquée une brutale augmentation des cotisations d'assurances au motif, d'après elles, qu'un blessé coutant plus cher qu'un mort, les dépenses avaient augmenté ?

Pourquoi ne pas rendre véritablement publics les statistiques annuelles d'accidents de la gendarmerie.
Losque j'étais en activité, je me les procurais tous les ans.
Tout est connu, jusque dans les moindres détails, le jour, la nuit, le type de route, le climat, l'environnement, le conducteur par le détail, age, sexe, profession, état de santé,
Les marques le plus souvent impliquées, les modèles hyper dangereux pour le conducteur ou pour les autres. Jusque à la couleur des autos assassines.

Le jour ou nous aurons des gens intelligents et honnêtes au gouvernement, le problème pourra se régler presque tout seul, comme en Scandinavie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.