Les economistes,

Les économistes sont les "scientifique" les plus dangereux de la planète. Leur cupidité et leur incompétence entraine l'humanité à sa perte, de plus en plus vite, au fur et à mesure que leur pseudo science "s'améliore"

Economiste ;

Pseudo scientifique ayant longuement étudié les mécanismes conduisant à la production de richesse, mais qui confond richesse et enrichissement, si bien que le résultat de son activité conduit généralement à l’augmentation du nombre de misérables au profit de riches de plus en plus riches, avant une crise mondiale.

 

Si les autres « spécialistes » étaient aussi incompétents, d’une part l’humanité serait encore au fond des grottes, mais d’autre part, à condition qu’elle ait évolué par hasard, les avions s’écraseraient systématiquement, les immeubles s’écrouleraient pendant la construction, aucun train n’arriverait à sa destination, il y aurait confusion entre un bon vin et de l’acide chlorhydrique, pas de gauche ou de droite pour les chaussures.

 

La suffisance de cette caste est ridicule, mais surtout dangereuse.

 

Remarquez d’ailleurs que les économistes les plus connus, ceux qui passent leur vie à expliquer comment il faut faire pour que ça fonctionne, ce sont ceux qui ne font qu’en parler, sans responsabilités.

Beaucoup conseillaient d’investir dans l’immobilier en Espagne, ou de mettre ses bateaux sous pavillon Grec.

 

N’avaient-ils pas, escortés par des régiments de journalistes idiots, encensés et montés au firmament de la bonne gestion, montré en exemple, un escroc ayant grugé des millions d’humains.

Bernard Madoff, financier escroc américain, président-fondateur d’une des principales sociétés d’investissements de Wall Street : Bernard L. Madoff Investment Securities LLC2.

Le 12 décembre 2008, il a été arrêté et inculpé pour avoir réalisé une escroquerie de type « chaîne de Ponzi » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_Ponzi ) , qui pourrait porter sur 65 milliards de dollars américains. Il a été condamné le 29 juin 2009 à 150 ans de prison. (Source Wikipédia)

Nous n’aurons jamais la vérité dans son entier, puisque de fait les escroqués sont globalement des individus, ou des structures, aussi cupides et malhonnêtes que Madoff lui-même.

Pour simplifier le fonctionnement du type chaîne de Ponzi, les anciens « clients » sont rémunérés par les nouveaux, jusque à ce que la vérité éclate et que tout s’écroule.

 

23 Juin 2016, jour du referendum sur le maintien, ou pas, de l’Angleterre dans l’Union Européenne.

A la télévision Française, un éminent économiste, lui aussi avec les trompettes journalistiques, explique que c’est le « IN » qui va gagner, et la « City » bernée par l’incompétence de ces prévisionnistes, spécule comme une folle, sur les bénéfices qu’elle va pouvoir tirer de referendum, jusque à la dernière seconde.

Et en quelques minutes tout s’effondre quand la City la City apprend le Brexit.

24 Juin, le même éminent économiste nous explique ce qui va se passer dans les années à venir.

Quel crétin.

 

Je recherche toujours quelqu'un qui pourrait m’expliquer comment fonctionne l’économie.

Je suis un peu du même avis que Michel ROCCARD.

« Si quelqu'un était compétent en cette matière, ça se saurait »

Alors, il faut bien vivre. Créer des écoles, et enseigner l’économie, ça fait au moins marcher le commerce et ça ne fait de mal à presque personne de plus.

 

Le seul bonhomme rencontré, un peu lucide à ce sujet, Michel Cicurel, ne se prend pas pour Madame Soleil, lui.

Vers 1983, je me souviens de son explication sur le fonctionnement de cette « science » : «regarder, réfléchir, pousser un pion, et attendre pour voir comment ça va évoluer » (explication libre).

 

Bernard Marie, Oncle Bernard de Charlie Hebdo, fait partie des rares économistes pour lesquels j’ai une grande estime. Ne disait-il pas que l’économie devait être derrière et non devant.

Il est connu, notamment, par des titres comme :

Ah Dieu ! Que la guerre économique est jolie ! (1998),

Lettre ouverte aux gourous de l'économie qui nous prennent pour des imbéciles (1999),

La Bourse ou la vie (2000).

 

Jacques Généreux se demande comment, et pourquoi, des responsables aussi intelligents, des prix Nobel, des journalistes en vue, des hommes politiques formés aux « meilleures écoles » se fourvoient avec une telle application. Il a cette phrase : « Les dirigeants, les intellectuels, se trompent en toute sincérité et mènent au désastre avec l’authentique fierté du service rendu à la nation. »

Il dénonce un système « insensé, imbécile, catastrophique et incroyable »

Source : https://www.mediapart.fr/journal/economie/101216/jacques-genereux-halte-la-deconnomie.

 

J’ai un profond mépris pour ceux que Jacques Généreux appelle les « déconomistes » et ils sont nombreux

Économie, économie !!!!!

 

Petit rajout en Août 2018.

Je sens venir une crise économique qui mettra la crise de 29/36 au rang maquette.

Dans une déconomie qui dérègle l’humanité, qui détruit la planète, qui crée des misérables et des morts par millions, nous venons d’apprendre que les GAFA, Google, Appel, Facebook et Amazon sont en train de devenir des catastrophes économiques mondiales, s’émancipant de toutes les règles, ruinant les commerces locaux.

 

Exemple d’Appel,      11 143 535 actions en bourse, Nb échanges : 47 591 cet après-midi, baisse de -0,84% de l’action échangée. C’est cette nouvelle valeur, qui multipliée par la TOTALITE des actions constitue la valorisation boursière présumée de l’entreprise.

C’est une idiotie complète, ça traduit simplement le niveau de cupidité des actionnaires.

Imaginez un gros actionnaire du début, ayant acheté les actions trois ou 4 fois moins chers et qui souhaite acheter une Rolls Royce à chacun de ses enfants et qui met des actions en vente bien moins cher que le prix actuel de marché, pour aller vite. Et bien, la bourse va s’affoler. Et cela risque de produire un choc boursier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.