Courier au vatican

Lettre à Monsieur Jorge Mario Bergoglio expédié le 21/11/2016

 

« le : 21/11/2016

Monsieur Jorge Mario Bergoglio

 

Les propos que vous avez tenus à propos de la France et de ces choix m’ont profondément choqués et avec moi, la quasi-totalité des Français.

 

Je me permets de vous rappeler, ou de vous apprendre semble-t-il, que la France est laïque, même si quelques retardataires ne paraissent pas l’avoir bien compris.

 

Au passage, laissez-moi vous contredire à propos de vos déclarations concernant les livres scolaires. Vos informations sont plus que infondées. J’ai la conviction que vous ne les avez pas lus. De plus, cela ne vous regarde en aucune façon.

 

Mais il y a pire.

Le droit Français ne vous autorise pas à avoir un avis, et ce pour, au moins, deux raisons.

         Premièrement : Les religions, bien que autorisées et libres, à titre privé, n’ont aucun droit au regard de la législation. Elles ont par contre le devoir de respecter la loi.

Ce ne sont pas celles-ci qui les établissent, mais les députés et les sénateurs, choisis par le peuple.

         Deuxièmement : Votre qualité d’étranger à la France et n’y vivant pas, ne vous autorise aucune ingérence dans quelques sujet que ce soit.

 

Votre organisation nous a par le passé, et encore marginalement maintenant, bien cassé les pieds sur des sujets de société, le droit à l’avortement, le mariage pour tous, le divorce, la contraception, l’école, la place des femmes dans la société, le viol par le baptême dont je suis une victime. Autant de sujets pour lequel votre incompétence collective ne vous autorise aucun avis en France.

 

Par courtoisie je ne vous rappellerais pas les mœurs bizarres de tous ces religieux frustrés par des pratiques d’une ère antérieure. J’en ai côtoyé un, à une époque où votre secte pensait pourvoir abuser de moi et me manipuler.

 

Ce n’est pas le moment et l’endroit pour évoquer les magouilles de la banque qui dépend de vous, la non reconnaissance des règles internationales, etc. etc.

Vue de France, mais là ce serait de l’ingérence, votre état est illégal.

 

Bien sûr, dans le passé récent, un illuminé a laissé croire que vous pourriez retrouver la maîtrise qui fut celle que vous aviez à l’époque où vous entreteniez l’inculture dans la population. Mais cet inculte gesticule bêtement et finira dans les rebus de l’histoire.

Ce triste individu cherchait d’ailleurs à vous imiter pour asseoir son pouvoir, en lieu et place de sa responsabilité, par l’école en particulier. Raté, nous sommes Français.

 

A titre privé, et sans votre déguisement, vous pouvez venir visiter notre beau pays. Mais à titre de VRP de votre organisation, moins vous mettez les pieds chez nous, plus nous nous apprécions.

 

Espérant ne plus vous entendre à propos de sujets qui ne vous regardent pas, veuillez agréer, Jorge Mario Bergoglio l’expression de mes salutations distinguées.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.