Lire entre les lignes?

Moins de deux semaines après le début de l'engagement français en Irak, que sait-on exactement du déroulement des opérations militaires?
Bien peu de chose en vérité...
Le nombre d'avions Rafale engagés a été augmenté et notre intervention est un grain de sable en comparaison des frappes américaines.
Et sur le terrain?
 Kurdistan Le territoire Kurde, est à cheval sur plusieurs pays. La France intervient exclusivement en zone Irakienne.
Les djihadistes qui occupaient le nord-ouest de l'Irak ont engagé depuis une vaste offensive en Syrie, prenant 70 villages et sont tout près d'entrer dans Kobani (Ayn al arab) ville frontière avec la Turquie.
Provoquant un exode de 160 000 habitants vers ce dernier pays.
Ce qui montre que malgré les frappes, ils ont aggrandi le territoire conquis.
Difficile de gagner une guerre sans troupes sur le terrain.
Puisque les alliés ont choisi cette "aventure" il va donc bien falloir intervenir au sol. A moins qu'on ne demande à la nouvelle puissance régionale de mettre de l'ordre sur place.
Mais ce serait reconnaître alors un rôle décisif à l'Iran.
Au grand dam d'Israël...
Dans quel guépier sommes-nous donc allés nous fourrer, soit-disant pour assurer notre sécurité?
En réalité plutôt aggraver notre insécurité?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.