Brest, le camp de fortune est toujours là, le froid revient.

camp de fortune migrants Coallia brest 2013

camp de fortune migrants Coallia brest 2013[/caption]

Le froid revient sur Brest. La nourriture commence à manquer. Des énervements apparaissent, pas très prononcés, mais quand même signalant la difficulté croissante à supporter la situation. Heureusement une personne d'une association brestoise apporte à manger. La vie reprend un peu.

Un couple a été logé pour une semaine, ils dorment dans le couloir depuis 4 mois. La nuit dernière le monsieur a été conduit à l'hôpital par le SAMU, il n'y a pas été gardé et est revenu dormir dans la tente. Il est très malade, mais il n'y avait pas de place. Aujourd'hui il dormira dans un lit, quel bonheur.

Coallia nous a fait savoir, qu'après des réunions à la Préfecture de Quimper et à la mairie de Brest, les personnes déjà logées après l'expulsion continuaient de l'être.

Pour les autres la galère continuent.

Vers 23h00, quand j'écris ce texte, il s'est mis à pleuvoir. Les tentes sont très sommairement montées et ne doivent pas être étanches. Dans le froid, l'humidité, sur la terre dure d'un parking au fond du port de commerce de Brest !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.