Daniel Vailleau
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 janv. 2022

Gauches : réveillez-vous !

Vous êtes-vous comptés ? Vous êtes-vous parlés ? Vous êtes-vous sincèrement interrogés ? Nous sommes des millions à nous poser ces questions : pourquoi font-ils, pourquoi font-elles, toutes et tous, cela ? Pourquoi sont-ils,  pourquoi sont-elles, à ce point aveugles ? Appel désespéré d'un électeur de Gauche...

Daniel Vailleau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Réveillez-vous !

Combien êtes-vous aujourd'hui, canditat(e)s de Gauche ?

Deux, cinq, sept, dix, Combien ? Et peut-être plus demain ? Combien êtes-vous à vous obstiner dans votre course au néant ? Celles et ceux qui se sont déclarés les premiers... pour aller vite. Celles et ceux qui se seront déclarés ensuite parce que le Parti le voulait ou le subissait. Celles et ceux parce que les primaires l'avaient décidé, de justesse. Celle parce que son égo, au dernier moment, "l'a fait réfléchir"... pour sauver la France...

Vous rigolez ?

Nous, non !

Vous êtes-vous comptés ? Vous êtes-vous parlés ? Vous êtes-vous sincèrement interrogés ?

Nous sommes des millions à nous poser ces questions : pourquoi font-ils, pourquoi font-elles, toutes et tous, cela ? Pourquoi sont-ils,  pourquoi sont-elles, à ce point aveugles ? Pourquoi ne nous entendent-ils pas ? Pourquoi sont-il si loin de nos attentes ? Pourquoi ne parviennent-ils pas à prendre, ne serait-ce qu'un soupçon de distance par rapport à leurs affidés qui, dans leurs petits cercles, ne font que les renforcer dans leur aveuglement ? Pourquoi ont-ils perdu la raison ?

Nous les connaissons ces courtisans qui autour de vous, dans leur adoration coupable et intéressée, vous masquent le réel avec leurs stratégies ou pire, leurs misérables tactiques.

Aucun de vos arguments, aucune de vos justifications, aucune de vos arguties, les plus "habiles", les plus "lettrées" ou  les plus "politiques" qu'elles soient, ne nous convaincront.

Vous serez toutes et tous, à défaut de vous réveiller vite, très vite, vous serez tous irrémédiablement et définitivement,... nuls et défaits !

Oui, au soir du premier tour, vous serez défaits, vous le savez, nous le savons tous. Vous serez consolés... Vos affidés seront là. Vous aurez été le meilleur ou la meilleure de tous les perdants, on réfléchira pour vous, sur vos alliances, pour que vous ayez des députés. Vous nous exprimez vos inquiétudes quant à la dérive droitière ou extrême droitière de notre pays. Mais vous ferez l'impasse sur votre responsabilité.

Tout cela ne serait pas très grave. Car vous survivrez, Vous savez si bien le faire. Vous trouverez des places, ici ou là. Nous vous faisons confiance pour cela.

Nous survivrons nous aussi. A toutes les droites, la vraie, la fausse, la dure. Nous survivrons. Mais vous ne serez plus rien. Que de pauvres perdants qui auront laissé orphelins des millions d'électeurs de gauche qui se retrouveront désormais seuls pour affronter les monstres.

Nous les affronterons, seuls.

Alors dormez tranquilles en attendant. Continuez...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener