danielbahlouldruelle2
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 juin 2022

danielbahlouldruelle2
Abonné·e de Mediapart

La passion de l’obéissance de Lydie Parisse

« La passion de l’obéissance » de Lydie Parisse, est face à l’effacement de soi de manière intrafamiliale : via le meurtre, le terrorisme, la soumission et la souffrance. Cette autrice humaniste, garante de son époque, nous parle du fanatisme loin du journalisme et du sensationnel.

danielbahlouldruelle2
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un attentat (fictif) au Maghreb narre le récit d’une survivante entre présent et passé. Pour la fête des mères les filles d’Odette lui offrent un voyage organisé à Ouarzazate. Mais c’est le mauvais endroit au mauvais moment. Un kamikaze tue cette «  blonde » qui n’est que sa mère. Pétunia, la fille d’Odette, n’aura eu le temps que de rencontrer ce frère qu'elle n'avait jamais vu. Voilà pour le résumé.

La passion de l’obéissance de Lydie Parisse a un je-ne-sais-quoi d’Étienne de La Boétie (1530-1563) qui dialoguerait avec Shakespeare (1564-1616). Son récit vient de plus loin, va plus loin.

Le Discours de la servitude volontaire n’est-il pas frère de la passion dont parle l’autrice ? La marque de naissance d’un fils matricide, n’est-elle pas le sang que veut effacer Lady Macbeth, et que tous les parfums de l'Arabie ne pourront purifier ?

L’écriture de Lydie Parisse suggère, coule, révèle, dans esprit du lecteur une lecture qui s’irrigue au sang d’encre. Elle le place dans une fraternité qui lui rappelle qu’il est humain, trop humain; et que son histoire, positive ou négative, forme l’Histoire de sa naissance. En cela les liens autrice, texte, lecteur sont fraternels.

La force de cette œuvre repose sur l'esprit positif de Lydie Parisse. Nous lecteurs, nous nous irriguons à l’encre de sa résistance qui dénonce, de son point de vue, les traumatismes qu’engendre la violence. Donc, surtout pas de soumission ! De la révolte ! et encore de la révolte !

L’écrivaine cite Jean-Luc Lagarce (1957-1995) pour nous raconter ses sentiments face à la haine et la peur : « nous devons surveiller le mal et la haine que nous nourrissons en secret sans le savoir (…), la haine souterraine, silencieuse, attendant son heure pour nous dévorer d’innocents ennemis. Les lieux de l’Art peuvent nous éloigner de la peur, et lorsque nous avons moins peur, nous sommes moins mauvais ».

La passion de l’obéissance vient du cœur et de l’âme de l’écriture combattante de Lydie Parisse, dont l’empathie surgit,  page à page, dans son texte sans ponctuation, pour une apnée salvatrice.

Ce qu’il y a d’urgent Lydie Parisse le met en avant dans les anaphores de la rescapée de Ouarzazate. Voici deux exemples : « (…)

Avez-vous pensé que plus tard on parlera du monde d’aujourd’hui comme d’un monde où les gens ne découvraient leurs propres capacités d’empathie qu’en apprenant le suicide des proches la mort des autres la catastrophe ?

(…) Avez-vous pensé que plus tard on parlera du monde d’aujourd’hui comme d’un monde où les gens croyaient connaître de leurs corps les limites exactes ? ».

La passion de l’obéissance c'est peut-être savoir jusqu’où on peut aller trop loin.

Il y a des histoires qui comptent pour une société humaine et ce récit en est l’exemple parfait.

Lydie Parisse est écrivaine, metteuse en scène pour la Cie Via Negativa, plasticienne et maîtresse de conférences à l’université de Toulouse 2, où elle enseigne l’écriture dramatique dans le cadre du master Création littéraire, et a fondé le prix Prémices en 2021. Elle a publié des textes de théâtre, tous joués, et cinq essais sur la littérature et l’écriture dramatique contemporaine. Sa pièce L’Opposante a été traduite et publiée dans plusieurs langues. Ses récentes publications sont deux romans (Domens 2021) : L’Opposante de la presqu’île (édition d’art, dessins de l’autrice) et La Mort Rose. Lettres de sa servante à Saint-Pol-Roux (coécrit avec Yves Gourmelon). L'Opposante de la Presqu'île, Domens, 2019.

La passion de l’obéissance de Lydie Parisse

Domens, collection Théâtre

https://domens.pagesperso-orange.fr/index.htm

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Terrorisme
Soudain, en plein cœur d’un service de renseignement, un cri long et rauque
Il y a trois ans survenait la première attaque commise par un membre de la police contre des collègues. Le seul et unique attentat à avoir frappé un service de renseignement. Mediapart a reconstitué cette tuerie à partir des dépositions d’une cinquantaine d’agents.
par Matthieu Suc
Journal
En Russie, sœurs, mères, épouses protestent contre l’envoi des hommes au front
Dans les manifestations contre la mobilisation militaire décrétée par Vladimir Poutine, les femmes sont largement majoritaires. La contestation monte dans les régions peuplées de minorités ethniques.
par Estelle Levresse
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda