Autisme France a rédigé un rapport alternatif au Comité ONU des Droits de l'Enfant pour dénoncer les violations des droits des enfants autistes. Les experts du Comité des Droits de l'Enfant viennent de publier une liste de questions pour demander à la France de s'expliquer sur ses graves manquements au respect des droits des enfants autistes.

La France devra ainsi :

- indiquer comment elle va remédier aux discriminations

- expliquer sa politique de placement abusif des enfants autistes

- justifier son peu d'efforts en matière de désinstitutionnalisation

- expliquer pourquoi la loi de 2013 qui met en avant l'école inclusive ne s'applique pas aux enfants autistes

- justifier son refus de mettre en œuvre de manière effective les recommandations de la HAS dans l'organisation d'interventions éducatives scientifiquement validées et demandées par les familles

- dire quand et comment elle mettra fin aux traitements inhumains et dégradants imposés aux enfants autistes : maltraitance institutionnelle, surmedicamentation, packing et pataugeoire dite flaque thérapeutique

- expliquer pourquoi elle prête si peu d'intérêt aux 6 condamnations européennes pour discrimination et violation des droits des enfants autistes

- produire enfin des statistiques pour dire où sont les enfants autistes : domicile, hôpital, institutions, école, ASE....

Une volée de bois vert supplémentaire pour un pays qui maltraite officiellement les enfants autistes dans l'indifférence quasi générale : il est plus simple de conforter les lobbies institutionnels existants, sanitaire et médico-social, sur fond de bouillie pour chats psychanalytique, aussi ringarde que toxique.

Danièle Langloys

Autisme France

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.