prise en "otage " par le syndicat de pollice Alliance

Vers 16h cet après midi je devais urgemment me rendre dans le 18ème arrondissement. qu'elle ne fut pas ma surprise en constatant que ma station de métro richard Lenoir était fermée puis celle de St Ambroise et encore celle d'Oberkampf, je croyais qu'il s’agissait de la manif des jeunes et pourtant il me semblait que c'était ce matin à 11h, je me rapprochais de République et là c'étaient des policiers du syndicat sarkosyste Alliance qui rendait impossible ma liberté de circuler en métro! car République aussi était fermée, je m’esclaffais en leurs disant qu'ils me prenaient en otage et pourquoi le RATP avait fermé les stations , était-ce par peur de la police qui casserait le matériel du service public? Par peur des violences policières? Toutes les télévisions étaient présentes sur les lieux bien entendu.

Je m'avançais vers une équipe d' I Télé, pour demander à être interviewée et crier mon indignation d’être prise en otage, d'être privée de ma liberté de circuler et d’accéder au service public des transports, je leurs dis que ce serait bien pour l'information qu'ils aient un autre son de cloche que celui d'Alliance d'ailleurs je n’étais pas la seule à râler, j'essuyais un refus catégorique du preneur de son et une mou dédaigneuse du cameraman , ayant réitérer ma demande et devant un nouveau refus, je les traitais de chiens de garde.

L'indignation et la rage au cœur je dus marcher à pieds jusqu'à Gare de l'Est trouvant toujours sur mon chemin des stations de métro fermées.

Là je trouvais des agents SNCF très aimables qui m'indiquèrent le couloir du métro!

 c'est vraiment dégueulasse, si cette manifestation avait été faite par les cheminots ou les enseignants on aurait crié à la prise d’otage, au scandale, on aurait eu des témoignages d'usagers agacés, hébétés, en colère.

Bon à samedi 14h à Denfert

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.