J'étais inquiète mais attentive aux évènements et décisions à venir. Avec la décision, parmi d'autres, de fichage des enfants de plus de treize ans, il me semble qu'une nouvelle étape est franchie dans la restriction des libertés individuelles et ce glissement vers un facisme annoncé ? Le mot est -il trop fort ? Peut-être ou sans doute mais il est temps de montrer collectivement et sans violence notre désaprobation. Il est vrai , beaucoup d'entre nous partent en vacances ou sont absorbés par des bouclage de dossier, les épreuves du bac ou les tracas de la vie quotidienne. Mais il en va de notre dignité de femmes et d'hommes de ne pas tout accepter, au nom de la démocratie. Ne pouvons-nous pas collectivement nous organiser en composant un message diffusé sur nos voitures, des tee -shirts, un buzz.... et affirmant notre désaccord, montrant notre inquiétude - légitime- . Evitons toute rhétorique syndicaliste ( si je suis syndiquée ! ) ou tout discours agressif mais existons, dénonçons. Nous nous pourrons pas dire plus tard " Je ne savais pas ".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.