Maltraitance à l'Aide Socialede l' Enfance de l'Essonne

Un gamin, placé par décision judiciaire à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) de Corbeil Essonne doit se nourrir aux restaurants du cœur.

C’est la réalité quotidienne d’un mineur isolé depuis le 4 novembre dernier

Ce jour là, la juge ordonne le placement du jeune S…  à l’ASE car il est mineur

Pour se nourrir, l’ASE lui remet l’adresse des restaurants du cœur où lui est remis de la nourriture  qu’il faut cuisiner des pommes de terre, des pates.. . Là où il se trouve, à l’hôtel,   il ne dispose d’aucun moyen  pour cuisiner.

Alors qu’il doit être protégé, encadré, il est mis dans un hôtel seul, isolé de tout ne connaissant personne et ne pouvant tisser aucun lien.

Son isolement est total, il ne dispose d’aucun titre de transport pour se déplacer, pas un sou en poche. 

Personne à l’ASE ne se soucie de tout cela.

 

La maltraitance dont est l’objet ce jeune, est indigne du conseil départemental de l’Essonne chargé de l’enfance et je l'interpelle afin qu’il se conduise conformément aux décisions judicaires et à sa mission de protection de l’enfance. 

Danielle Gherissi , permanencière à l'ADJIE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.