Danielle Michel-Chich
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 oct. 2012

Verdict clément pour tournantes…

Je suis choquée. En colère. Plombée. Et surtout pessimiste. Deux jeunes filles ont été victimes de tournantes pendant des mois dans les caves d’une cité. Lorsqu’elles osent enfin porter plainte, raconter l’indicible et affronter le regard de leurs bourreaux, elles se heurtent à une justice injuste qui fait de l’une une exagératrice, et de l’autre une affabulatrice…

Danielle Michel-Chich
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suis choquée. En colère. Plombée. Et surtout pessimiste. Deux jeunes filles ont été victimes de tournantes pendant des mois dans les caves d’une cité. Lorsqu’elles osent enfin porter plainte, raconter l’indicible et affronter le regard de leurs bourreaux, elles se heurtent à une justice injuste qui fait de l’une une exagératrice, et de l’autre une affabulatrice…

Dix types sur les quatorze mis en examen pour viols répétés lors de tournantes dans une cité de Fontenay-sous-Bois sont libres à l’issue du procès qui vient de se tenir à huis-clos au tribunal de Créteil, et osent même réclamer des dommages et intérêts. Les quatre autres sont condamnés à des peines allant de trois ans avec sursis à un an ferme.

Pourquoi cette clémence ? Pas assez de preuves. Récits trop imprécis. Trop de temps a passé… Est-ce la faute des deux victimes si elles ont été paralysées par la peur au point de ne pouvoir porter plainte tout de suite ? Est-ce leur faute si l’instruction a pris une dizaine d’années ? On exige d’elles une mémoire parfaite de ces moments d’horreur. Elles devraient pouvoir témoigner, quasiment chroniquer, sur des événements traumatiques, décrire avec force détails des brutes dont les agissements sont à peine imaginables…

Alors, Mesdames, un conseil s’impose désormais. Tenez-le vous pour dit : si vous vous faites violer, et qui plus est au cours de viols collectifs et répétés, photographiez bien vos violeurs : cela vous servira au cours du procès. Mais ce n’est pas sûr. Un détail vous manque et ils sont disculpés. Ne parlez d’ailleurs pas de tournantes : le mot est trivial, il fait banlieue, dites « viol en réunion ». L’image de la réunion, avec ce qu’elle évoque de messieurs en costard assis autour d’une table et de jolies secrétaires qui apportent le café et les photocopies, est infiniment plus raffinée, plus dans l’esprit du bien connu Carlton. Il évoque à peine plus qu’une banale main aux fesses…

Le ministère public a décidé de faire appel : un nouveau procès aura lieu à Créteil. Nina et Aurélie devront revivre ce cauchemar et tenter, dans ce qui ressemble à une horrible session de rattrapage, de convaincre que leurs violeurs sont bien des violeurs.

Mais ce procès a valeur symbolique pour les 75 000 femmes qui sont violées chaque année et qui doivent trouver l’énergie et le courage de porter plainte. Transformons notre colère en combat pour les soutenir, toutes, encore et encore. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot