Darius Fawkes
Journaliste reporter
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 janv. 2020

Darius Fawkes
Journaliste reporter
Abonné·e de Mediapart

Gilets jaunes – Avesnois - Face au «mépris» du Sous-préfet...

Ils étaient une vingtaine, ce lundi 27 janvier, devant la Sous-Préfecture d’Avesnes-sur-Helpe, Gilets jaunes soutenus par des représentants syndicaux (C.G.T – FO – FSU), à attendre une fois encore le bon vouloir du Sous-préfet à les recevoir.

Darius Fawkes
Journaliste reporter
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Gilets Jaunes – Avesnes-sur-Helpe – Hauts de France (59) -Face au « mépris » du Sous-préfet l’incompréhension et la frustration grandissante.

Ils étaient une vingtaine, ce lundi 27 janvier, devant la Sous-Préfecture d’Avesnes-sur-Helpe, Gilets jaunes soutenus par des représentants syndicaux (C.G.T – FO – FSU), à attendre une fois encore le bon vouloir du Sous-préfet à les recevoir.

Sous Préfecture d’Avesnes-Sur-Helpe le 27 janvier 2020

Depuis plusieurs mois, les gilets jaunes de l’Avesnois sont confrontés à ce qu’ils estiment être du « harcèlement judiciaire »: multiples convocations pour audition, amendes à répétition, demandes d’enquête sociale, etc…..
[Cf notre article du 08 novembre 2019]

Sous-Préfecture d’Avesnes-Sur-Helpe le 08 novembre 2019

Dès lors, les gilets jaunes de l’Avesnois ont à plusieurs reprises demandé audition auprès du Sous-préfet d’Avesnes-sur-Helpe aux fins de discuter sereinement et pacifiquement de cette situation.

Bien qu’acceptant les déclarations de manifestations statiques devant la Sous-Préfecture, celui-ci était jusqu’alors resté dans son mutisme et refusait catégoriquement tout dialogue avec ces derniers.

Ce lundi, vers 14h00 face au même « mutisme » de la part de la Sous-Préfecture, l’incompréhension se fait grandissante et la grogne s’installe, gilets jaunes et représentant syndicaux décident alors de quitter les lieux.

Alors que certains sont déjà parti, un officier de police en charge de « négociation » revient signifier que finalement le Sous-préfet, Alexander Grimaud, accepte de recevoir une délégation composée, selon ses désirs, des trois représentants syndicaux et de deux représentants gilets jaunes.

Ne reste à ce moment là sur place, que les gilets jaunes et le représentant syndical de la CGT, ceux-ci entameront une nouvelle tentative de négociation afin d’ajouter à la délégation un représentant gilet jaune, tentative qui se soldera par un refus de l’officier en charge, argumentant que le Sous-préfet a bien précisé « deux gilets jaunes » pas plus et qu’ils devraient profiter de cette opportunité pour enfin rencontrer le représentant de l’Etat.

Finalement, après moins d’une demie heure d’entretien, nous assistons au retour de la délégation visiblement excédée, qui nous expliquera avoir été reçue, non pas par le Sous-préfet, mais bien par sa secrétaire, laquelle leur a alors signifié l’absence de celui-ci, mais qu’il les recevrait éventuellement à son retour sans toutefois pouvoir préciser d’heure exactement.

Face à ce comportement indélicat de la part de Monsieur le Sous-préfet d’Avesnes-Sur-Helpe, l’indignation et l’exaspération des gilets jaunes est plus que compréhensible, le délégué syndical CGT encore sur place ne s’explique lui même pas un tel comportement.

Il semblerait donc qu’effectivement Monsieur le Sous-Préfet, Alexander Grimaud, ait un réel problème vis-à-vis des gilets jaunes en tant que tels, ce qui, il faut bien le reconnaître, serait alors effectivement un manque total de professionnalisme de sa part.

Nous n’auront au final pour toute réponse que celle-ci « Si les Gilets Jaunes veulent un entretien avec le Sous-Préfet, il devront prendre rendez-vous avec son successeur. »

©Darius Fawkes pour WPA – TVPC – le 28 janvier 2020 à 05:00

Voir l'article sur le site !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Immigration : le discours de Borne entre « fermeté » et « humanité » ne trompe personne
Les députés et le gouvernement ont débattu mardi soir, sans voter, des orientations du futur projet de loi sur l’asile et l’immigration, annoncé pour le début 2023. Un texte « équilibré », a vanté la première ministre, sans convaincre les oppositions. Profondément divisées entre elles.
par Nejma Brahim
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal
Grève à la SNCF : la mobilisation des contrôleurs bouscule les syndicats
Après un premier week-end de grève remarqué, les contrôleurs SNCF menacent de remettre le couvert pour les fêtes de fin d’année si la direction n’accède pas à leurs demandes. Parti d’un collectif « apolitique », ce mouvement déborde les organisations syndicales.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar
Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière
Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre