DaSilva
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 nov. 2015

DaSilva
Abonné·e de Mediapart

Valse des dirigeants à la tête de South African Airways

DaSilva
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

South African Airways (SAA) vient de nommer un nouveau PDG, le septième en quatre ans, annonçait mercredi 18 la compagnie aérienne, qui connait des heures sombres en raison, entre autres, de la renégociation d'un contrat crucial avec l'avionneur européen Airbus.

"Musa Zwane, PDG de notre branche SAA Technical chargée de la maintenance, a été nommé PDG de SAA", a annoncé à l'AFP le porte-parole de la compagnie, Tlali Tlali.

La présidente du conseil d'administration, Dudu Myeni, au coeur de la polémique qui secoue SAA, a placé Zwane en remplacement de Thuli Mpshe, qui a occupé ce poste à peine plus d'un trimestre. Zwane devient ainsi le septième PDG à la tête de SAA en quatre ans, un job à risque, donc.

Le changement de PDG serait "lié à des questions de ressources humaines urgentes qui requièrent une attention immédiate et entière de la part de la directrice des ressources humaines. Par conséquent, Mme Mpshe a dû reprendre son poste à plein temps de directrice des ressources humaines", a précisé Tlali Tlali.

Cette nomination intervient après le départ et la mise à l'écart en série de plusieurs hauts responsables de SAA, entreprise publique sous perfusion de l'Etat qui traverse depuis des années une profonde crise financière.

En début d'année, la compagnie avait renégocié la commande de 10 Airbus A320 pour la transformer en leasing de cinq appareils A330, un projet destiné à épargner 1,4 milliard de rands (92 millions d'euros), selon l'agence Bloomberg.

Mais Dudu Myeni a confirmé mercredi son intention de renégocier de nouveau ce contrat.

Selon ce nouveau projet, "les avions seraient vendus à une société sud-africaine de leasing, et SAA les louerait en leasing à cette société sud-africaine au lieu de le faire directement auprès d'Airbus", a déclaré Dudu Myeni dans une lettre publiée dans le quotidien économique sud-africain Business Day.

"Louer en leasing directement via une entreprise sud-africaine va permettre à SAA de ne pas être exposée aux fluctuations de monnaie, puisque l'accord sera libellé en rands", a-t-elle expliqué, en référence au taux de change très défavorable du rand par rapport à l'euro.

Mais des experts s'interrogent sur le bien fondé financier d'une telle renégociation. "La restructuration de cet accord pourrait coûter 1,6 milliard de rands (103 millions d'euros) à SAA", a avancé l'association des pilotes de SAA.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis