D.Audoux
Docteur en science politique, agrégé d'économie et gestion
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 juin 2015

Pour le Communisme, l'avenir de l'humanité

D.Audoux
Docteur en science politique, agrégé d'économie et gestion
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Communisme reste l'avenir de l'humanité

L'avenir de la Quatrième Internationale en est directement tributaire.

A propos du Communisme, Marx parlait d'une société sans classe et sans État, dont le principe économique serait "à chacun selon ses besoins", qui verrait enfin l'homme réconcilié avec la nature.

"Il y a certes un équipement génétique qui diffère selon les individus - et qui assure heureusement l'existence variée de personnalités diverses – que la société bourgeoise tend à couler toutes, en les mutilant, dans un petit nombre de moules sociaux, mais dont la société communiste permettra l'épanouissement.

A cet égard aussi, la génétique, en réfutant les théoriciens de la pureté de la race, et en soulignant que c'est l'hybridation des populations qui offre les possibilités les plus riches de développement, confirme ce que disait Trotsky (en 1940) dans son article « Si l'Amérique devenait communiste » : « D'ici un siècle, de votre creuset à fondre les races sortira une nouvelle souche humaine, la première vraiment digne du nom d'homme » A part naturellement le cas de tares héréditaires sévères, tous les nouveaux nés ont des possibilités de développement différentes, mais du même ordre. Et ce développement ne dépend que du milieu naturel où ils vont vivre. Et ce même cerveau qui se développe déjà bien davantage aussi qu'à l'époque magdalénienne, est très loin d'avoir épuisé ses possibilités".[i]

Les découvertes biochimiques montrent l'importance des conditions d'élevage du nourrisson en ce qui concerne non seulement les besoins alimentaires, mais aussi affectifs ainsi que les conditions d'éducation et de stimulation des potentialités intellectuelles de l'enfant. Seule une société communiste permettra un monde où chaque homme pourra accéder pleinement à la culture humaine.

Un tel monde communiste semble très éloigné, en même temps, il peut être très proche.

"L'homme se considère comme le couronnement de la création. Il y a certains droits. Mais qui oserait affirmer que l'homme actuel soit le représentant le plus élevé du genre humain ? Physiquement et moralement il est très éloigné de la perfection, cet avorton biologique à l'esprit malade, et qui n'a trouvé aucun nouvel équilibre organique…

Quand il en aura terminé avec les forces anarchiques de sa propre société, l'homme se réalisera lui-même dans les cornues du chimiste. Pour la première fois, l'humanité se considérera elle-même comme une matière première, ou, dans le meilleur des cas, un produit semi-fini au physique et au moral".[ii]

Pour terminer, donnons une nouvelle fois la parole à Gérard Bloch : "Déjà l'une des malédictions proférées contre le genre humain par le dieu de l'Ancien Testament : « Tu enfanteras dans la douleur » a été mis en échec par la science – par la science seulement, il est vrai, et la grande majorité des femmes de ce temps continuent à en subir tout le poids car la société ne leur permet pas de profiter de cette conquête de la médecine.

C'est donc seulement la société communiste qui rejettera définitivement dans les ténèbres du passé, pour toutes les femmes de la terre, le verdict fulminé par le vieux fantôme hostile né des cauchemars de notre espèce, prise d'angoisse devant la rupture d'avec le milieu naturel et les souffrances des premiers millénaires de la division en classes de la société ; en même temps, elle en invalidera le second verdict « Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front ». Mais ce n'est pas tout.

Prolonger la vie en ralentissant le processus de vieillissement qui commence en fait dès la naissance, sera… à l'ordre du jour du progrès de la biologie des prochaines décennies. Comme le fait remarquer avec profondeur Jean Rostand, ce n'est pas parce que la solution d'un problème posé par la nature nous importe particulièrement que cette solution sera nécessairement plus difficile.

Dans le même temps, l'homme hantera le fond des océans, et parcourra le système solaire, en attendant, au prochain siècle de s'élancer vers les étoiles.

Évoquer, fût-ce de façon aussi médiocre, ces perspectives, c'est, diront peut-être certains de nos lecteurs, s'abandonner au rêve. Mais qui a prétendu que les matérialistes n'avaient pas le droit de rêver ? Pourvu toutefois, que le rêve ne les détourne pas de la réalité, mais les y ramène. Le Socialisme ou la barbarie, l'avenir cosmique de l'humanité ou le néant – tel est l'enjeu du combat dans lequel nous sommes engagés. Pour vaincre, il faut construire le Parti et l'Internationale nécessaires au prolétariat pour prendre le pouvoir dans le monde entier".[iii]

Le Trotskysme, c’est-à-dire le combat pour le Communisme, reste, pour tous les peuples, l’arme suprême.


[i]      G. Bloch, p. 73 du volume 1 de ses écrits, Études Marxistes", Selio, 1989, article "la science et l'avenir communiste".

[ii]      L. Trotsky, dans sa conférence de Copenhague, 1934, cité par G. Bloch, op. cit., p. 73

[iii]     Article la science et l'avenir communiste", dans le volume 1 des écrits de G? Bloch, op. cit., p. cit. p. 74. G. Bloch, (professeur agrégé), décédé en 1987, était avec P. Lambert (employé à la Sécurité Sociale), et St Just,(ouvrier à la R.A.T.P.), l'un des trois responsables de l'Organisation trotskyste en 1969.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu