D.Audoux
Docteur en science politique, agrégé d'économie et gestion
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 juin 2015

Les buts du Trotskysme

D.Audoux
Docteur en science politique, agrégé d'économie et gestion
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quels sont donc les buts du Trotskysme ?

La fin du système capitaliste, de la loi du profit, la socialisation de l'économie, la propriété commune (Communisme) des ressources de la planète (comme c'est encore le cas -et encore!- pour l'espace, les grands fonds marins, encore largement inexploités), leur planification rationnelle en fonction des besoins sociaux et individuels. Un tel résultat permettrait tout à la fois :

  • d'utiliser la machine, le robot, l'ordinateur, exclusivement au service de l'homme pour le libérer des tâches pénibles et répétitives.
  • de diminuer très fortement le temps de travail pour pouvoir donner à chacun un véritable travail en fonction de ses aptitudes.
  • de produire tous les biens et services nécessaires (sans référence à la solvabilité !) pour que chacun puisse se nourrir, se vêtir, se loger, se soigner, s'éduquer correctement ("la fin de la préhistoire humaine", selon K. Marx).
  • de faire dépérir, grâce à la fraternité entre les peuples, les haines raciales, les divisions ethniques, religieuses…
  • d'économiser les sommes fantastiques consacrées à l'armement, à la drogue,  à l'endettement, à la spéculation…
  • de dégager un temps suffisant aux activités artistiques, sportives, de loisirs, de recherche…
  • et aussi aux activités politiques : ainsi, chacun pourrait directement participer à l'exercice du pouvoir suivant les principes de la Commune de Paris (démocratie directe), par l'élection, dans les assemblées de travailleurs, de citoyens, sur les lieux de travail et dans les quartiers (là où les gens se connaissent), de comités, de conseils de délégués mandatés par ces assemblées, révocables en cas de non respect du mandat et sans aucun privilège attaché à l'élection (ce qui tuerait dans l'œuf toute corruption), comités et conseils fédérés au niveau local, départemental, national.
  • Un comité national représentatif de toutes les couches de la population pourrait ainsi être mis en place, réalisant le Gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple, tendant la main aux autres peuples…

Ce serait un nouveau bond de la civilisation humaine mettant son intelligence au service exclusif de l'épanouissement collectif et individuel des êtres humains, dans le respect des grands équilibres écologiques.

Telle est la perspective du Trotskysme, du Communisme au sens de Marx et de Lénine.

Elle nécessite une révolution sociale chassant du pouvoir les capitalistes, brisant leur Etat, rassemblant l'immense majorité de la population (qui ne vit pas de l'exploitation de l'homme par l'homme) et la construction de Partis révolutionnaires, d'une Internationale, Parti mondial de la Révolution socialiste.

Une telle révolution sociale victorieuse dans un pays (surtout si c'est un pays développé comme la France), respectueuse des principes démocratiques et des libertés (sauf celle pour la minorité capitaliste vaincue de renverser le nouveau pouvoir par la force[i]), serait un formidable encouragement pour les autres peuples à faire de même, à propager la socialisation et la planification au niveau des différents continents et à l'échelle mondiale.


Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu