Arts : Template Matching - Meanwhile, performance de Gaëtan Rusquet

Meanwhile est une forme variable, c'est le produit d'un agencement de matières concrètes. C'est aussi le produit d'une continuité d'actions. Les corps au travail utilisent des éléments. Ils agencent des volumes et ils produisent des modélisations.

Meanwhile, de Gaëtan Rusquet © Giannina Urmeneta Ottiker Meanwhile, de Gaëtan Rusquet © Giannina Urmeneta Ottiker

[Décembre 2013, notes]

On entre dans un espace qui devient instable. On regarde un dispositif qui existe au delà des murs. Les trois acteurs oeuvrent à faire un monde. L'espace est vibrant, les résultats sont tangibles, les corps et les matériaux marquent à la fois le labeur et la dimension du temps. Des murs, des colonnes, des villes, des vestiges. Ils placent, ils agencent, ils contiennent. Ils recommencent. Les multiples forment la continuité d'un action qui porte son point de rupture, son sinistre. Ce qui leur échappe, ils le sécurisent, ils refont, ils le reprennent. C'est une modélisation du vide et du plein, c'est un infini. C'est un dispositif qui donne un devenir intangible au supposé solide.

Dans un jeu d'échelles, tout peut être réduit à la taille des corps. Par le jeu de l'identification, le témoin est amené à éprouver la sensation d’un mouvement plus étendu que celui qui lui est donné à voir. Dans ce va-et-vient, celui qui assiste façonne mais il est potentiellement impuissant. L'action s'inscrit dans le temps: un corps, un bâtiment, un territoire, une histoire, une civilisation.

Gaëtan Rusquet vit et travaille à Bruxelles. Il envisage le corps dans sa relation à l'espace comme un medium signifiant, comme une matière à variations. À l'occasion de ses propositions scéniques (installations, performances) le spectateur peut observer, convoquer les notions d'intime, expérimenter. Meanwhile, c'est l'alignement d'un acte performatif sur l'agencement d'une installation pendant le temps d'une expérimentation sonore. Le dispositif de construction se fait à vue. La composition des formes progresse, vacille. Les acteurs ne semblent pas avoir la faculté de la considérer comme achevée: lorsqu'une construction s'effondre, ils vont la reprendre.

Le parcours suit le tracé fixe d'une installation lumière et les variations d'une partition du son. Les matières sont le poids et l'effondrement. Ce qui est produit est à l'échelle des corps dans l'espace de représentation mais semble relié à des facteurs extérieurs beaucoup moins tangibles. L'expérience tient autant à des stratégies préétablies au qu'à l'imprévu du jeu. Le résultat est la mise à jour des logiques sociales par le biais d'une approche simple, ouverte, dont le fonctionnement pourrait être organique. Les présences au travail (acteurs et spectateurs) sont mises en tension dans une relation dynamique avec les éléments du plateau. Meanwhile donne l'occasion d'exposer les corps à une interprétation offerte aux appropriations.

---

Productions et projets

"Meanwhile," Gaetan Rusquet (FR) © ImPulsTanz

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.