Document : Lichtspiel - Opus I et II, films de Walter Ruttmann

Walter Ruttmann est un des meilleurs représentants de l'avant-garde des années 20. Avec les courts-métrages Lichtspiel, Opus I et Opus II (1921), il tire l'art cinématographique vers le formalisme et l'abstraction. L'influence de ses premiers travaux se retrouve notamment dans les premiers travaux d'Oskar Fischinger.

Walter Ruttmann - Lichtspiel: Opus I (1921) © Avant-Garde Cinema

Walter Ruttmann - Lichtspiel: Opus II (1921) © Avant-Garde Cinema

[Janvier 2018]

Le réalisateur allemand Walter Ruttmann (1887-1941) est, avec Hans Richter et Viking Eggeling, un des pionniers du cinéma expérimental. Il étudie l'architecture et la peinture pour ensuite exercer la profession de designer graphique. Avec ses premiers courts-métrages abstraits, il expérimente la couleur pour l'associer à une nouvelle abstraction formelle. Acteur des avant-gardes, la série Lichtspiel (Jeu de lumière) enrichit l'invention du langage cinématographique de nouvelles techniques. Les quatre Opus est présenté au Festival de Baden-Baden (1929), ce qui lui donne une notoriété internationale. En collaboration avec Erwin Piscator, il a travaille sur le film expérimental Melodie der Welt (1929). Le collage sonore Berlin: Die Sinfonie der Großstadt (Berlin: symphonie d'une grande ville, 1927) est sa pièce emblématique: la pellicule vierge, transparente, met en exergue la composition de la bande son. On voit alors dans ce Berlin le précurseur absolu d'un Blue (1993) de Derek Jarman ou Branca de neve (Blanche Neige, 2000) de João César Monteiro. Sa fin est moins glorieuse: pendant la période nazie il travaille comme assistant de Leni Riefenstahl sur Triumph des Willens (le Triomphe de la volonté, 1935). Il meurt à Berlin, blessé sur le front qu'il documentait de ses photographies.

Ruttmann a fourni de nombreuses indications pour que la musique soit synchronisée avec les éléments visuels animés à l'écran. Les quatre Opus ont été restaurés et rassemblés à la  les années 2000. Les compositions musicales sont remarquables. on retrouve respectivement pour Opus I: Max Butting qui avait été commissionné par Ruttmann; pour Opus II une composition de Joachim Bärenz; Opus III celle de Hanns Eisler alors que Opus IV est accompagné par une partition de Helga Pogatschar.

Une bonne occasion de revenir plus tard sur le travail du canadien Norman McLaren.

---

Walter Ruttmann - Lichtspiel: Opus III (1924) © Avant-Garde Cinema

Walter Ruttmann - Lichtspiel: Opus IV (1925) © Avant-Garde Cinema

---

Chaîne Avant-garde cinema

Ruttmann sur UbuWeb

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.