Politiques culturelles : Une nouvelle étape pour le programme Europe créative?

Europe créative est l'instrument majeur des institutions de l'UE pour subventionner le secteur culturel et créatif. Une étude récente réalisée à la demande du Parlement européen met en avant que si le programme semble poursuivre des objectifs valables, son budget restreint l’empêche d’avoir un impact substantiel.

Grapefruit (2016) © Damien Hirst and Science Ltd - DACS Grapefruit (2016) © Damien Hirst and Science Ltd - DACS

 

Les initiatives culturelles sont identifiées comme un levier important, disposant d'un fort potentiel à dynamiser les changements de la société sur le territoire européen, par la production d'échanges linguistiques et culturels, par la création d'emplois et un développement du secteur tertiaire. Les politiques culturelles ont des domaines d'intervention variés: arts vivants, cinéma et patrimoine, numérique depuis le tournant de l'an 2000. Si on les étend au champ des industries créatives: livre, mais aussi publicité et architecture, le poids des échanges est important. 

le Parlement européen ne participe pas à la mise en œuvre de l’Agenda, il est maintenu au rang de petite institution. Sa commission culture n’est pas un acteur important, même si le potentiel de développement de l’institution démocratique au travers de l’intervention culturelle est identifié. La production du Parlement reste essentiellement centrée sur les thématiques de coopération culturelle et de mobilité.

Si elles relèvent logiquement par principe des État-membres, la culture et l'éducation sont largement présentes dans les textes européens et dans les documents politiques de l'Union, lorsqu'ils il s'agit d'envisager l'intérêt de la somme des États.

C'est ce qui ressort de l'approche d'instruments spécifiques tels que l'Agenda européen pour la culture et le programme Europe créative qui permettent d'adopter des orientations de l'intervention publique au niveau des 27, de planifier et d'ajuster avant de de renouveler les programmes (la Commission européenne travaille actuellement sur le programme 2021-2027). Europe créative est un outil important qui permet de travailler sur des objectifs qui méritent d'être travaillés sur l'ensemble du territoire: circulation des œuvres, développement et décloisonnement des publics dans les secteurs de la culture et de l'audiovisuel par exemple, et ils sont poursuivis dans le but plus ouvert de promouvoir la diversité culturelle et les échnges. 

Si on assemble les industries culturelles aux industries créatives, le secteur apporte aujourd'hui une contribution significative en termes d'indicateurs d'échanges économiques. C'est l'argument principal retenu par les institutions: 7,5% de l'emploi UE (3e secteur dans l'Union européenne en dehors du secteur public, derrière la construction et les services de restauration), 536 milliards d’euros de revenus.

Pourtant, les moyens attribués n'ont jamais dépassé le 1% du budget général de l'Union. Le Parlement européen ne participe pas directement à la mise en œuvre de l’Agenda culture, mais le potentiel de développement de la matière est identifié comme un enjeu déterminant dans une recherche de légitimité et d'importance, tant dans le jeu des institutions que plus largement dans le système européen.

Les objectifs identifiés par ce nouveau rapport sont au nombre de 5:

- Un programme plus ambitieux;

- Un travail d'échelle favorable à l'expérimentation;

- Un renforcement de la dimension internationale (hors UE);

- Une meilleure évaluation des retombées socio-économiques;

- Un renforcement des effets sur l'innovation sociale.

---

Soutenir la culture, c’est Soutenir l'Europe, pétition de Culture Action Europe

cultureactioneurope.org

Europe créative: vers la prochaine génération de programmes (résumé, en anglais)

Europe créative: vers la prochaine génération de programmes (intégralité du rapport rédigé par le cabinet KEA à la demande du comité Culture du Parlement européen, en anglais)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.