Cinéma expérimental : Breathdeath, film de Stan Vanderbeek

Au milieu des années 1950, Stan Vanderbeek a entamé un travail de collage surréaliste en utilisant des coupures de magazines et de journaux capables de produire des associations tout aussi précises que farfelues qui pourraient annoncer le travail d’un Terry Gilliam. C’est à ce titre que Breathdeath, film de 14’33” réalisé en 1963, garde une importance considérable dans l’histoire de l’art.

Le site UbuWeb, mine d'archives au sujet des avant gardes, rassemble 40 films expérimentaux datant de 1957 à 1972. 

Scientifique et inventeur, artiste né en 1927 à New-York, Stan Vanderbeek est un des précurseurs du cinéma expérimental et des techniques d'animation. II a exploré les liens entre les arts visuels en analysant les mécanismes de la perception, les processus de recueil et de traitement de l'information sensorielle et sensible.

Vanderbeek a notamment collaboré avec le programmeur et physicien Ken Knowlton auprès des laboratoires Bell dans le New-Jersey pour mettre au point une série de films générés par ordinateur utilisant le premier outil de programmation jamais utilisé dans le monde de l'animation: le langage informatique Belflix. C'était en 1963.

-

Stan Vanderbeek sur Wikipedia

(Toutes les ressources sont en langue anglaise)

-

Breathdeath (1963) - 14'33", 16 mm, noir et blanc, sonore. © Stan Vanderbeek Breathdeath (1963) - 14'33", 16 mm, noir et blanc, sonore. © Stan Vanderbeek

---

Deux films

Breathdeath 1963, 14:33 min, b&w, sound

Symmetricks 1972, 6:12 min, b&w, sound

---

Sur UbuWeb

Stan VanDerBeek (1927-1984) 

UbuWeb Film

UbuWeb

-

Le fonds VanDerBeek

Estate of Stan VanDerBeek

-

Article

Stan VanDerBeek: Film On The Cutting Edge sur le site la National Public Radio

www.npr.org

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.