Correspondance : Proust et son traducteur, par William C Carter

Une autre merveille de la Public Domain Review: Lost in Translation. William C. Carter revient (en anglais) sur la correspondance entre Proust et son traducteur, Scott Moncrieff. Pour la version traduite hautement saluée de À la recherche du temps perdu, les connotations du titre anglais ont été débattues.

http://publicdomainreview.org/2013/11/13/lost-in-translation-proust-and-scott-moncrieff/?utm_content=buffer6d719&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Avec les liens vers les fichiers du projet Gutenberg qui permet de télécharger plus de 55.000 ebooks libres. En anglais et en français.

 

Prémices de air guitar? Proust à l'âge de 20 ans, en 1891. Prémices de air guitar? Proust à l'âge de 20 ans, en 1891.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.