La presse et les politiques

je m'interroge beaucoup sur la manière dont la presse suit aujourd'hui les hommes et les femmes politiques. Pourquoi beaucoup de journalistes de presse écrite mais encore plus de télé ou de radio s'intéressent à la mousse et non pas au fond ? Il est rare que les questions posées s'intéressent réellement au fond d'une politique ou d'un projet, mais plutôt à la petite phrase, aux ambitions personnelles, au coup poltique d'après. 

Il est important et vital même pour la démocratie que les journalistes interrogent le sens, travaillent sur le fond des sujets pour amener le politique à développer les enjeux en présence, sa manière de les appréhender, les valeurs qui portent son projet. Mais ils doivent aussi les interroger sur les résultats attendus, les effets concrets du projet. cela veut dire pour les journalistes, connaître réellement de quoi ils parlent. Ainsi peut être vaudrait il mieux souvent que les responsables politiques soient interrogés pas des journalistes spécialisés en politique sociale, en politique économique en politique culturelle ... 

Finies les petites phrases, les interventions peu intéressantes de Pujadas et consort. Intéresser les citoyens à la Politique, c'est les rendre plus intelligents, au sens de leur parler des sujets de fond qui les concernent et de leur donner les moyens de comprendre, analyser, décider. C'est bien entendu les amener également à prendre une autre place dans la décision, en développant de la concertation, de la co construction dans les projets qui les concernent. C'est s'appuyer sur leurs capacités à participer à l'élaboration du bien commun.

Le rôle de la presse, c'est avant tout d'apporter l'éclairage indispensable pour comprendre, analyser. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.