Aides internationales

Les inondations sans précédent que connaît le Pakistan depuis maintenant deux semaines ont fait réagir la communauté internationale. Tout le monde se mobilise, les Etats Unis devant, à hauteur 59 millions d'euros, la Norvège avec 12,5 millions d'euros, le Danemark avec 8,5 millions d'euros, l'Australie avec 7 millions d'euros, la Chine avec 6,8 millions d'euros, et loin derrière, une aide de la France de 1,05 million d'euro gracieusement accordé par le quai d'Orsay. Aucune aide supplémentaire d'annoncée, après ce communiqué qui date maintenant d'une semaine, contrairement aux autres pays qui continuent les envois de convois d'aide humanitaire.

 

La rue de mon boulot (dans le 10ème), est passée hier aux infos. Il y a une forte communauté pakistanaise dans le quartier, et les médias semblent s'être rendu compte que la population expatriée réagit aussi vite, et peut être mieux, que le gouvernement. Dans la rue, pas moins de deux associations rassemblent des fonds et organisent des envois d'aide au Pakistan. Il y a Muslim Hands, petite association très sérieuse, qui fait entre autre le tour des mosquées pour rassembler des fonds, et l'Association interculturelle des Pakistanais en France, dirigé par le responsable de la mosquée située à la même adresse, qui a également appelé les fidèles à donner.

 

Je me demande ce qu'attend notre gouvernement pour réellement venir en aide aux pakistanais, désoeuvrés et traumatisés depuis maintenant 13 jours. Rappelons juste que cette catastrophe touche plus de personnes que le tsunami, le séisme d'Haiti, et le tremblement de terre au Pakistan en 2005 réunis.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.