Le jour de la Marmotte ou la vision jupitérienne de la médecine

Prévisions divinatrices sur les discours de confinement également divinatoires de sa majesté présidentielle

Un jour sans fin...

Peut-être qu'au 20ème discours sur le confinement, sa majesté jupitérienne arrivera à prononcer un discours garanti sans connerie. Après les vaccins disponibles d'ici quelques mois en mars, ils le seront sans doute à présent d'ici l'été. Il y a du progrès.

Mais le devin président ne peut s'empêcher d'avancer des chiffres pour avoir l'air précis et sérieux. Si on n'accepte pas de renoncer un peu à nos libertés et droits fondamentaux, ce sera 400 000 morts (1% de morts sur les 50 à 60% pour atteindre le seuil de l'immunité de groupe, hypothèse qui n'a de sens qu'au cas où rien ne serait fait, ni "gestes barrières", ni port du masque, traçage et confinement des patients détectés positifs, ni autre mesure).


Peut-être qu'enfin au 20ème discours sur le confinement, sa majesté divinatrice s'apercevra-t-elle qu'il serait bienséant de doter l'hôpital public des moyens dont il a besoin et laissera-t-elle les médecins soigner librement sans limiter notamment leur droit de prescription.

Une autre gestion sanitaire des réanimations du Covid est en effet possible comme le 7 octobre en faisait la démonstration le Docteur Louis Fouché (Réanimation et COVID selon le Dr Louis Fouché). Primo non nocere, d'abord ne pas nuire, éviter tous les risques iatrogènes de la prise en charge actuelle qui parvient au prodige de pouvoir être en même temps inefficace et nuisible.

Peut-être qu'enfin au 20ème discours sur le confinement, sa majesté jupitérienne aura-t-elle alors la vision qu'un vrai médecin gérerait mieux la crise sanitaire que son altesse omnisciente.

Mais là je m'avance trop, je ne suis pas devin et je ne connais pas la suite de ce remake du Jour de la marmotte.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.