Les apprentis sorciers ont échoué !

A force de jouer les aveugles et les surhumains, nous retrouvons la vue et voyons notre impuissance face à des pouvoirs (non-institutionnalisés) qui nous dépassent : la nature et l'imprévisible. Nous avons trop jouer avec le feu et aujourd'hui, la conséquence prend des airs de sentence : nous nous sommes brûlés. Pas seulement au premier degré, l'épiderme est à vif et la douleur ne cesse de grandir.

Néanmoins, c'est avec du recul que nous devons observer et analyser la situation. Nombreux sont ceux qui ont toujours prédis cette catastrophe nucléaire. Tchernobyl n'a pas suffit en son temps, il fallait que depuis cette époque nous construisions encore davantage de centrales. Mais nous disait-on : "elles sont aux normes, il n'y a aucun danger". La preuve aujourd'hui avec ce drame qui a lieu au Japon que tous ces gens là avaient tort ! Il n'y a qu'à voir, on pense même la centrale de Fukushima est hors de contrôle. Les réacteurs s'embrasent les uns après les autres ; les brèches laissent place à des explosions d'hydrogène ; la radioactivitée s'échappe dans l'atmosphère et entreprend déjà sa course folle dans le monde entier. Les côtes étasuniennes sont déjà touchées par le nuage radioactif !Les autorités japonaises ne peuvent agir seules et en apellent à la collectivité internationale... Mais la questionà poser c'est : pouvons-nous vraiment (ré)agir en l'état actuel des choses. L'événement semble non-maîtrisable.

 

C'est une réalité, les autorités japonaises sont dépassées et TEPCO cherche tant bien que mal de calmer le jeu et d'endormir les populations environnantes. Le drame c'est que leur discours et repris dans le monde entier et aucun recul n'est réalisé sur leurs propos

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.