Tous les jours

Ce matin au levé du jour, ces mots ont rempli mon coeur d'une joie inouïe. Dans la rue vide et tranquille j'avais envie de partager ce souffle vital avec la première passante venue... Personne, peut-être que demain...

Tous Les Jours

Les petits vides et les grands vertiges
C'est tous les jours, tous les jours
Rêves farouches pensés sous la douche
C'est tous les jours, tous les jours

Demander pardon, couper le cordon
C'est tous les jours, tous les jours
Marcher sur des oeufs ou tomber amoureux
C'est tous les jours, tous les jours

Faire un voeu, voir une voyante, chercher les étoiles filantes
C'est tous les jours, tous les jours
Passer aux aveux, dans un souffle se dire adieu
C'est tous les jours, tous les jours

Quand la raison s'évanouit qu'on perd le fil et qu'on en pâtit
Au-dessus de nos têtes, les rêves qui nous guettent
C'est l'heure des songes et dans la nuit se pencher sur le temps qui reste
Au-dessus de nos têtes, de nos têtes

Petite corvée à l'abandon, les pieds glacés sous l'édredon
C'est tous les jours, tous les jours
Violents orages, doutes et naufrages,
C'est tous les jours, tous les jours,

Mettre les voiles, lâcher du lest comme un fantôme pour ceux qui restent
C'est tous les jours, tous les jours,
Folle promesse, un p'tit fiston ou une princesse,
C'est tous les jours, tous les jours,

C'est tous les jours, tous les jours

Féloche

Féloche - Tous les jours - Le Live © lelive

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.