Demain est si loin
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 oct. 2021

Demain est si loin, une série de projections-débats à venir

Le documentaire Demain est si loin, dont Mediapart est partenaire, entame une série de projections-débats qui se dérouleront en octobre, novembre et décembre, en présence de Muriel Cravatte, la réalisatrice du film.

Demain est si loin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

DEMAIN EST SI LOIN un film de Muriel Cravatte © La Compagnie du Garage / Explicit Films - 2020

DEMAIN EST SI LOIN

Chaque jour, des exilés tentent de traverser la frontière franco-italienne à pied pour rejoindre la France, empruntant des itinéraires de montagne dangereux pour échapper aux traques policières. Arrivés à Briançon, ils sont accueillis pendant quelques jours au Refuge Solidaire, hébergement d’urgence géré par des bénévoles. Entre harcèlement policier et criminalisation, les solidaires qui viennent en aide aux exilés s’organisent pour continuer à agir.

Le territoire du briançonnais résonne comme un miroir de notre société, où l’humanité est du côté des citoyens, alors que la répression et le déni des droits proviennent de représentants de l’État.

Après une belle projection au Festival Image de Ville à Marseille la semaine dernière, Demain est si loin entame une tournée de projections-débats, dans le cadre notamment des festivals Migrant’ Scène/La Cimade, Festisol/Festival des Solidarités, et Images Migrantes dont Demain est si loin fera l’ouverture mardi 26 octobre à Lyon.

Dans un climat politique de déni des droits et d’hostilité vis-à-vis des éxilés, tant en France qu’en Europe, il est important de continuer à dire et redire ce qui se passe en mer, dans les montagnes, aux frontières extérieures et intérieures de l’Europe.

Ce qui a motivé le tournage de Demain est si loin est plus actuel que jamais.

CONSTRUIRE DES PONTS D'HUMANITÉ

Tous Migrants, l’association de Briançon qui se bat depuis plus de cinq ans pour le droit des exilés et des solidaires à la frontière franco-italienne, s’exprime ainsi dans sa newsletter d’octobre 2021 : « Nous sommes épuisés par le sentiment de honte que font peser l’Union européenne, la France et ses dirigeants sur nous, les citoyens. Et nous sommes en colère car les décideurs politiques nous imposent ces scènes de désarroi, de morts à nos frontières européennes, conséquences directes de leurs choix inhumains et injustifiables. Car ne nous trompons pas : c'est bien la France et les Etats européens qui sont responsables de ces mises en danger à répétition et de ces morts en série. C'est bien la France et les Etats européens qui décident de laisser à la merci des dictateurs, des xénophobes, des milices, des mers, des montagnes, du froid et de la faim, la vie de ces milliers d’êtres humains. »

Nejma Brahim, dans son article paru le 16 octobre 2021 dans Mediapart, et intitulé « Enfer libyen » : l’indifférence obscène de l’Europe face à l’agonie des migrants, exprime la même indignation : « Faut-il accepter qu’un tel degré de violence se banalise à l'encontre de migrants – terme pour le moins fourre-tout qui, dans la bouche de ceux qui veulent l'instrumentaliser, tend à déshumaniser des femmes, hommes et enfants et contribue à renforcer la peur de « l’autre » ? Faut-il considérer que leurs vies valent moins que d’autres ? »

Continuons à dénoncer. Et comme le dit Tous Migrants dans cette même newsletter d’octobre : « Hurlons aux décideurs politiques : Protégez les vies, pas les frontières. Construisons sans relâche des ponts d'humanité et résistons à l'indifférence et à la répression. »

Télécharger le flyer :

(pdf, 951.1 kB)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte