Demodocos
acteur conteur
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 sept. 2010

A propos de «Halte-là !»

Demodocos
acteur conteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En réponse à l'article d'Edwy Plenel, "Halte-là ! Faire échec à un pouvoir dangereux" publié le 23 septembre, j'aimerais remercier à nouveau l'auteur.

Merci d'indiquer qu'il est vital de continuer inlassablement ce travail d'éclaireur, la lampe torche à la main pour tenter de montrer une partie de ce monstre tapie dans l'obscurité d'une caverne dorée et qui rumine rêveusement ses propres angoisses politiques obsessionnelles, sans daigner considérer la dangerosité de ses rêves qui sont en fait des armes de destruction massive d'une vie immatérielle, sociale, culturelle et politique. Allons-nous finir par nous réveiller ?

A ce propos, j'aime à voir ce que provoque chez les lecteurs, le faisceau de lumière que le journaliste tente de braquer sur sur ce monstre. Les avis des lecteurs publiés sur Médiapart m'intéresse mais mon temps d'accès individuel à l'information, comme le temps de la construction démocratique chez les citoyens, est forcément réduit. J'ai parfois le sentiment de me perdre dans une masse d'informations et une multitude d'interpellations individuelles et de débats foisonnants et je sais très bien que je n'aurai jamais le temps de tout lire.

Y a-t-il un moyen d'articuler et de rendre lisible cette articulation entre une multitude de réseaux de voix presque anonymes de lecteurs aux mots publiés par un membre de la rédaction ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « On est dans un basculement qui n’était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Justice
Au procès d’Éric Zemmour, la politique de la chaise vide 
Jugé jeudi pour avoir dit que Philippe Pétain avait « sauvé les Juifs français », Éric Zemmour n’est pas venu à son procès en appel. Faute d’avoir obtenu un renvoi après la présidentielle, son avocat a quitté la salle. Le parquet a requis 10 000 euros d’amende contre le candidat d’extrême droite.
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon