Francophones de tous les pays...

Me promenant hier après-midi dans une librairie de la Fnac, j’ai constaté avec bonheur que le rayon « littérature francophone » regroupait désormais tous les écrivains francophones quelle que soit leur origine.

Me promenant hier après-midi dans une librairie de la Fnac, j’ai constaté avec bonheur que le rayon « littérature francophone » regroupait désormais tous les écrivains francophones quelle que soit leur origine. Auparavant, j’étais un peu gêné de la distinction entre « littérature française » et « littérature francophone ». Cela me donnait à penser que les écrivains français n’étaient pas francophones, ou que le concept de francophonie n’était, vu de France, qu’une affaire d’écrivains d’ailleurs ayant fait le choix du français comme langue d’expression. L’embêtant est que même les écrits des Antillais étaient classés dans le rayon « littérature francophone » comme si leurs auteurs n’étaient pas aussi français. Volonté de corriger une erreur ? J’espère. Après les hommages rendus au poète français, Aimé Césaire, il eût été incompréhensible de maintenir une distinction qui n’a pas lieu d’être. Car la diversité de la France se voit aussi à sa littérature et il serait regrettable de ne pas l’assumer.

D. Dambré

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.