denis dupre
Enseignant chercheur, Université Grenoble
Abonné·e de Mediapart

38 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juil. 2017

denis dupre
Enseignant chercheur, Université Grenoble
Abonné·e de Mediapart

Simone Veil : ses combats d’hier sont nos échecs aujourd’hui

Simone Veil : deux de ses combats d’hier, la légalisation de l’avortement et la construction de l’Europe, sont nos échecs aujourd’hui

denis dupre
Enseignant chercheur, Université Grenoble
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Simone Veil a aidé à légaliser l’avortement pour tendre la main à des femmes en détresse.

Qu’en avons-nous fait ?

L’avortement  est notre échec aujourd’hui.

Échec quand les préservatifs ne sont toujours pas gratuits alors que des millions de personnes ne peuvent les payer.  

Échec quand l’avortement est, dans certains cas,  un mode de gestion.

Échec quand une femme qui témoignait de ce droit hier à la télé, le traduisait par un « Je suis  libre de mon corps. »

A l’occasion des hommages à Simone Veil, les débats sur cette loi ont été violents, nous dit-on. Pourtant c’est un échec de mettre tous les opposants et leurs motifs dans le même panier. Quand  en 1974, un député avait fait écouter dans l’hémicycle les battements de cœur d’un fœtus, était-ce, une insulte,  une injure ? N’était-ce pas l’évocation de ce qui, à ce sujet,  nous taraude tous et particulièrement  la femme qui se résout à avorter ? Si s’inquiéter des 200 000 avortements réalisés en France chaque année  doit être balayé comme une fake news, l’autorisation de pouvoir avorter est un échec.

Simone Veil a participé au lancement de projet européen.

Qu’en avons-nous fait ?

L’Europe est notre échec aujourd’hui.

Échec quand le comportement de la France et de l’Allemagne, transforme la Grèce en un protectorat où les soins de base sont enlevés aux plus faibles, quand la radio grecque en décembre 2016 (voir le site de Gregoriou Panagiotis, Greekcrisis ici) dénonçait :

"Les Allemands ont détruit les Grecs à plusieurs reprises par le passé ; actuellement, ils le réalisent par le génocide économique. La Grèce s’est transformée en un camp de concentration, où les occupants, sèment la division et la haine entre Grecs."

Échec quand  les diktats de l’Europe, servant les lobbies financiers, empêchent que tous les pays membres s’adaptent équitablement aux enjeux à venir.

Simone Veil mérite d’être honorée au Panthéon pour ce qu’elle a été et voulait faire. Mais  de grâce reconnaissons que l’esprit de ses vœux  d’alors s’est perdu dans ce qu’on en a fait aujourd’hui.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte