denis dupre
Enseignant chercheur, Université Grenoble
Abonné·e de Mediapart

38 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 nov. 2019

denis dupre
Enseignant chercheur, Université Grenoble
Abonné·e de Mediapart

Nous bradons démocratie et biens communs selon Challenges et le Financial Times.

Esclaves dont les biens communs sont vendus aux riches, aux chinois et aux hedge funds américains. Le sort peu enviable du français moyen.

denis dupre
Enseignant chercheur, Université Grenoble
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chinese Tang Dynasty (618-907). Shanghai Museum.

Le journal hebdomadaire Capital  nous informe : “Le traitement de choc administré à la France par Macron rappelle celui infligé à la Grèce

Depuis 2008 la France suit pourtant la Grèce avec 5 ans de retard. La Grèce est une France miniature : 7 fois moins d'endettement et 7 fois moins de population. Cependant la France est beaucoup plus productive et riche. La privatisation, transformation des biens communs en  capital pour rentiers, est en Grèce conduite en force par l'Allemagne de la manière dont elle a conduite la réunification avec l'Allemagne de l'est. Santé, éducation, infrastructures : tout y passe.

Comme Capital nous le précise, nous sommes victimes d'une idéologie "d’abord parce qu’il faut rentrer, de toute urgence, donc de force et avec violence, dans les “critères” de Bruxelles et de Maastricht."

Les infrastructures sont vendus aux riches, aux chinois dotés d'une puissance de feu de 5000 milliards de dollars et aux hedge fund américains inondés de l'argent de la création monétaire américaine par sa banque centrale via les banques.

Notre gouvernement finira-t-il par nous brader complétement maintenant à la Chine ? La colonisation est l'aire de l'autoroute de la soie et nous avons une certaine pratique de la collaboration.

En tout cas, Challenges pose la question sur la table : "Les investissements chinois en forte hausse en France".

Nous avons confié les clefs du pays à un banquier d'affaire.

Est-il l'idiot utile sincère qui n'a pas lu l'éditorial Martin Wolf du Financial Times  : "Pourquoi et comment le capitalisme de rente menace la démocratie libérale" ?

Est-il sincèrement convaincu qu'il n'y a strictement aucun lien aujourd'hui entre enrichir les milliardaires, vendre nos bien communs et mettre en risque la survie des plus pauvres ?

Peut-être pense-t-il comme Margaret Thatcher que There Is No Alternative ?

A 90 ans, mon oncle en faisant cette blague devait probablement voir une alternative : " Il nous faudrait un dirigeant intelligent et honnête. La difficulté est que souvent quand ils sont honnêtes ils ne sont pas intelligents et quand ils sont intelligents ils ne sont pas honnêtes."

Cette blague ouvre a une autre option : l'idiot utile serait-il un rusé dangereux ?

nb : Selon Wikipedia : Le Financial Times (FT) est un quotidien économique et financier britannique. Il est généralement considéré comme le quotidien économique de référence en Europe. Depuis sa création en 1888, le Financial Times défend une ligne éditoriale favorable à l'économie de marché, au libre-échange et à la démocratie libérale

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal — Gauche(s)
Congrès du PS : l’union avec les Insoumis en pomme de discorde
Derrière Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol, trois équipes se disputent la direction du Parti socialiste. Mi-janvier, les adhérents les départageront sur la base de « textes d’orientation » aux stratégies bien distinctes.
par Fabien Escalona
Journal — Gauche(s)
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER