Claude Guéant redivivus

Déjà en 2011, Claude Guéant suggérait de subordonner l'acquisition de la nationalité à un examen de langue française.

Si le français est la langue de la République, beaucoup ont du souci à se faire et il se pourrait que la plupart de nos dirigeants fussent prochainement en mesure de constituer un gouvernement en exil. On imagine même les ravages que ferait la dictée d'un texte simple en séance plénière du Palais Bourbon.

Une suggestion : il doit bien exister pas très loin d'ici un pays dont l'idiome officiel est la langue de bois. Qu'ils s'en aillent donc, là-bas, cela nous fera des vacances et du loisir pour réfléchir à ce qui fait l'idée de Nation. Qui parlait français en 1789 ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.