Derkaoui Mériem
Maire d'Aubervilliers
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 mai 2019

Derkaoui Mériem
Maire d'Aubervilliers
Abonné·e de Mediapart

Ecologie: c'est à l’échelle des collectivités que peuvent s’élaborer des solutions

Les mouvements sociaux de ces derniers mois ont permis de remettre en lumière le lien entre les revendications sociales et écologiques. Se mobiliser en faveur de la préservation de notre environnement, c’est ainsi  protéger les populations fragiles qui vivent dans les villes populaires comme la nôtre.

Derkaoui Mériem
Maire d'Aubervilliers
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le succès des marches mondiales pour le climat, celui de la pétition contre l’inaction climatique, mais aussi la montée des préoccupations environnementales sont le signe d’une prise de conscience collective.

Les risques engendrés par les pics de pollution aux particules fines, les émissions record de gaz à effet de serre et l’augmentation des températures sont bien réels.

Pourtant, les gouvernements successifs ont continué à appliquer une politique de croissance industrielle en soutenant les grandes entreprises polluantes et en faisant fi des limites énergétiques.

Les mouvements sociaux de ces derniers mois ont permis de remettre en lumière le lien entre les revendications sociales et écologiques.
Se mobiliser en faveur de la préservation de notre environnement, c’est ainsi  protéger les populations fragiles qui vivent dans les villes populaires comme la nôtre.

Parce qu’elles habitent dans des logements mal-isolés et/ou près des axes routiers, les populations sont de plus en plus exposées aux particules fines. Ces dernières pénètrent profondément dans les poumons et provoquent des cas d’asthme chez l’enfant et des problèmes cardio-vasculaires chez l’adulte causant environ 6 000 morts par an en Ile-de-France.

Ce sont également les foyers les plus modestes qui peinent à s’offrir une alimentation saine et équilibrée, sans OGM et sans pesticides.
Surtout, leur accès aux soins ne cesse de se dégrader, tout particulièrement en Seine-Saint-Denis où les services publics hospitaliers sont chaque jour un peu plus menacés.

Aujourd’hui, de plus en plus de citoyennes et citoyens perçoivent bien que c’est à l’échelle du local, celle de la collectivité, que vont s’élaborer les solutions les plus adaptées pour répondre aux urgences climatiques et aux transitions énergétiques.

En se dotant depuis de nombreuses années de deux services municipaux dédiés – Santé Environnement et Agenda 21 –, la Municipalité affirme sa volonté de répondre efficacement à l’exigence universelle de justice sociale et d’égalité entre les personnes.

Ainsi, des actions municipales sont organisées régulièrement, à l’instar de la campagne de prévention des intoxications au monoxyde de carbone dans les logements. Aubervilliers est d’ailleurs l’une des rares communes à être équipée d’un appareil de détection.


Des projets d'aménagement sont également étudiés pour limiter le phénomène d’îlots de chaleur urbain. Le tout récent projet expérimental « Lisière d'une tierce forêt » vise ainsi à transformer un parking du centre-ville en une mini forêt grâce à la plantation de 70 arbres.
Enfin, la lutte contre la pollution de l’air est devenue une urgence sanitaire qui légitime des actions coordonnées des grandes métropoles françaises, dont la métropole du Grand Paris dans laquelle est incluse Aubervilliers.

La mise en place de la Zone à faible émission (ZFE), d’ores et déjà instaurée à Paris, participe de cet objectif car elle vise à limiter la circulation aux véhicules les plus polluants à l’échéance 2021.

Le Conseil municipal a adopté ce dispositif qui s’étendra au-delà du périphérique jusqu’à l’A 86.

Notre défi à toutes et tous, citoyennes et citoyennes, est de développer de nouveaux modèles de consommation afin de garantir aux générations futures une meilleure qualité de vie.

A nous toutes et tous de nous mobiliser, à Aubervilliers, à l’occasion de la réunion publique autour de tous ces enjeux, le mardi 18 juin 2019 à 18 h 30 à  L’Embarcadère (5 rue Edouard Poisson). 
Mériem Derkaoui
Maire d’Aubervilliers
Vice-présidente du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85