QUI TROP EMBRASSE...... MANQUE LE TRAIN

Le feuilleton Neymar entre autre incongruité, prouve pour le moins que les dirigeants du Paris St Germain ont perdu tout sens de la mesure.Le déséquilibre patent entre le statut du joueur brésilien et de ses coéquipiers nuira nécessairement à l'harmonie de l'équipe et la médiocrité de l'entraineur actuel ne pourra qu'accentuer ce phénomène.Unaï Emery n'est il pas le technicien qui a laissé Ben Arfa sur la touche alors qu'il y a deux saisons, l'international français avait été le meillur joueur de la saison avec Nice. Payer un joueur 10 Million,s d'euros par ans pour qu'il assiste aux matches dans les tribunes est une de ces aberrations notoires qui défie le sens commun.

Neymar ou pas, il y a peu de chances que le Paris St Germain ,club qatari qui joue dans le championnat français puisse réaliser son rêve de remporter la champion"s ligue avec Emery à sa tête.Rappelons qu'il est arrivé à cette équipe subventiuonnée par la ville de Paris, d'aligner onze joueurs étrangers dans le championnat de France.Encore une anomalie .A trop enfler on risque un jour d'exploser en vol.

C'est ce qui peut arriver à Anne Hidalgo, toute heureuse d'avoir obtenu les jeux olympiques pour 1924.Mairesse de Paris par procuration, parce que que Delanoé s'est retiré après deux mandats très honorables ,Madame Hidalgo rêve grâce à ce succès, dû surtout aux sportifs, de relancer une carrière politique qui s'est noyée dans le sillage de son poulain à la dernière Présidentielle, le très médiocre Benoît Hamon.Espèrons qu'Anne Hidalgo qui se voit déjà au zénith ,ne soit plus à la tête de la Mairie de Paris en 2024. A force de trahisons on finit un jour à la trappe( ou à Trappes,fief du susdit).

Cela pourrait arriver également à Emmanuel Macron, quand on sait le parcours sinueux et ambigu ,les réunions secrètes et les lobbies qui ont oeuvré pour qu'il se retrouve en face de Marine Le Pen au second tour.Les Français,lassés par le piètinement des différentes équipes politiques et par l'échec face au chômage de masse, ont cru voté pour le renouveau, la relance, la prospérité retrouvée.

Hors nous voilà englué dans la rigueur budgétaire, un allégement de l'ISF pour les nantis et une taxation plus rude pour les moins favorisés.Madame Merkel, qui a assisté çà et là à des réunions pour mettre Macron sur orbite, est toujours là avec la commission européenne,pour rappeler à l'ordre la France ,quand aux équilibres financiers.

Bien sûr qu'on peut se réjouir pourt la Jeunesse Française ,de voir les Jeux à Paris un siècle après leur dernière venue chez nous.Mais comment ne pas se désoler que la Politique, la vraie ,a cédé un peu partout le pas à une Communication outancière,comme une sorte d'enflure.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.