LES 72 IMMORTELLES de Jean Cherasse (alias Vingtras) contre la "Dictature Elective"

L'occasion est belle pour Plenel et son équipe, de promouvoir le remarquable ouvrage de Vingtras,à l'occasion de la fête de notre journal.Et de le mettre en vente à la disposition de la famille de Mediapart le 17 Mars.

Chacun connait le talent indéniable de Jean Cherasse, alias Vingtras, qui a incité nombre d'entre nous à rejoindre ce journal ,et a l'aune de son audience personnelle, nul ne peut douter de l'apport régulier de ses remarquables billets.

Jean Cherasse, agrégé d'histoire, collaborateur de cet éminent historien que fut Henri Guillemin,, a fait un travail remarquable sur un sujet "la Commune" qui je l'espère, intéressera le plus grand nombre ,car cette courte et riche période de notre Histoire ,a posé les fondements de cette République qu'on appelle de nos vœux, et dont la "dictature élective" de Macron paraît si lointaine.Nous vivons une sorte de Monarchie de Juillet qui finira,je le crois profondément, par faire descendre dans la rue ,tous ces Français malmenés, brutalisés,spoliés par un libéralisme à tous crins.Mais ce Président nomade n'a d'autre préoccupation que celle de donner des gages à ceux qui ont financé sa campagne pour préserver leurs intérêts.Les 72 immortelles de Chérasse sont l'occasion pour Médiapart de rouvrir ce grand débat sur la Démocratie participative ,chère à Rocard et sur la légitimité d'un Président dont toute la campagne fut un vaste écran de fumée, où les coups bas (Fillon) la traitrise ( Macron lui même, Valls, Collomb, Ferrand, Gorji piloté par Sarkozy... et consorts)ont fait en sorte que le Banquier de chez Rotchild se retrouve seul en face d'une Marine Le Pen battue d'avance.

Je reviendrais sur l'historique de cette "Dictature Élective "pilotée de l'intérieur par les tenants du grand capital ,payés cash et rapidement par la suppression de l' l.S.F.  et par des réunions secrètes à l'extérieur (où il semblerait que même Madame Merkel ait assisté) ,afin qu'il n'y ait pas de surprise et que Macron ait les mains libres pour exécuter les basses oeuvres à travers un Parlement aux ordres ,un Premier Ministre sorti de nulle part et un Gouvernement où l'on a assisté a la rapide démission du marchepied Bayrou, et  de Sarnez puis celle de Ferrand impliqué peu ou prou dans des manoeuvres curieuses, si l'on en croit une presse informée.Je ne parle pas de ceux qui se sont vu accusés de mœurs douteuses, car je respecte la Justice, les affaires en cours et la présomption d'innocence des impétrants.

Avec les "72 IMMORTELLES " Jean André CHERASSE,outre son talent, confirme sa grande intégrité intellectuelle et morale ,celle qu'il affiche ici à longueur de billet.

Lisez le, commandez  achetez ce livre, faites le lire à la jeunesse.C'est le livre de "la juste mémoire " chère à Albert Camus

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.