Désobéissance Ecolo Paris
Ecologie sans transition !
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 juil. 2019

#Newsletter 7: semaine du 28 juillet au 4 août

Au menu de cette dernière semaine de juillet: conséquences dramatiques du réchauffement climatique en tout genre, des pistes de réflexions pour une écologie radicale anticapitaliste, dévoilement du fonctionnement de la Bascule et un retour sur les actions passées et à venir en Île-de-France.

Désobéissance Ecolo Paris
Ecologie sans transition !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

-Réchauffement climatique-
Même si les capitalistes responsables du changement climatique et leur défenseurs.euses (cf Sylvie Brunel) cherchent à nous faire croire le contraire, les conséquences de ce réchauffement sont et seront délétères. toutes
https://www.politis.fr/…/climat-le-gulf-stream-est-en-tra…/…

https://www.lemonde.fr/…/la-quasi-totalite-de-la-planete-vi…

-

Avec les vagues de canicules successives, le réchauffement climatique s'impose comme une réalité palpable et angoissantes.
https://reporterre.net/Le-changement-climatique-n-est-plus-…

-

"Le réchauffement est une bénédiction pour la Russie, le Groenland, l'Alaska, le Canada..." Sylvie Brunel nous offre, avec la grossièreté de ses positions, un formidable résumé de la vision qu'ont les capitalistes des désastres qu'ils ont causés : ils y voient une opportunité supplémentaire de dégager des profits. 
"Mieux vaut aider l'Africain ou l'Asiatique pauvres à se développer que financer des milices armées pour protéger les éléphants et les tigres". En opposant les pauvres et l'écologie, elle essaye d'occulter, sans succès, que c'est la même cause - le capitalisme - qui produit l'asservissement humain et les désastres écologiques. 
https://www.lemonde.fr/…/sylvie-brunel-le-changement-climat…

-Réflexions pour le mouvement écolo-

Devant la catastrophe écologique, de plus en plus d’écologistes de salon appellent à renoncer : renoncer à prendre l’avion, renoncer à la viande, renoncer aux douches longues, etc. Pour nous, cette écologie du renoncement ressemble un peu trop à de la résignation. Au fond, on ne renonce qu’à ce qu’on aime ; mais aime-t-on vraiment ce monde et le « mode de vie » qu’il nous impose, auquel on nous enjoint si vivement de renoncer ? Ne faudrait-il pas plutôt le renverser et le transformer ? a lire sur Grozeille
https://grozeille.co/nous-ne-renoncerons-a-rien/…

-

L'écologie mainstream se borne à multiplier les appels d'urgences pour pousser les responsables politiques à agir. A quoi bon demander à celleux qui sont responsables des problèmes de les régler? Rejoignons plutôt les ZAD, les ronds-points et les espaces où la lutte se joue vraiment!
https://theconversation.com/crise-environnementale-pourquoi…

-

La collapsologie et les thèses de l'effondrement connaissent un succès grandissant mais permettent-elles d'appréhender dans son intégralité les crises écologiques et sociales? Permettent-elles vraiment de construire un imaginaire mobilisateur de lutte ou est-ce le renouveau de pensées millénaristes d'effondrement s de sociétés?
https://www.lemonde.fr/…/jean-baptiste-fressoz-depuis-la-ge…

-

La Bascule et L'An Zéro n zéro: une écologie de facade-
Et si les leaders autoproclamé·e·s de l’écologie clarifiaient leur position ? Dans l’état actuel de la Terre et des sociétés, et après les échecs d'une écologie d'accompagnement de l'ordre politique et économique existant, est-il possible de faire confiance à une association dont le fondateur montre clairement son accointance avec le capitalisme, en acceptant notamment pour son projet "Fermes d'avenir" des financements et sponsorings d'entreprises et banques aussi écolo que Veolia et la BPCE (investisseurs mondiaux dans les centrales à charbon et dans les entreprises d’extraction).
https://blogs.mediapart.fr/…/l-zero-de-lecologie-macroniste…

https://reporterre.net/L-association-La-Bascule-instrument-…

-Actions-

Le vendredi 2 août prochain, Youth for climate Versailles appelle toutes et tous à rejoindre une action de blocage non-violente sur un lieu versaillais, contre la surproduction et les atteintes à l'environnement. Pour les rejoindre, n'hésitez pas à vous inscrire sur cet événement !
https://www.facebook.com/events/461815031320131/

-

Action de ralentissement du périphérique parisien de la part d' Extinction Rebellion France qui préfigure les futurs actions lors de la semaine de Rébellion.
https://www.youtube.com/watch?v=zvinCP80r-Q

-

Rendez vous un dimanches sur deux au triangle de Gonesse contre la destruction de terre agricole francilienne au profit d'un grand centre commercial : 
https://www.facebook.com/events/927105380963957
Avec Non à Europa City, Un autre projet est possible

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ». Premier volet de notre série sur la guerre des espionnes.
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet de blog
Relancer les trains de nuit et améliorer l'infrastructure créera des emplois
[Rediffusion] Lorsque le voyageur se déplace en train de nuit plutôt qu’en avion, il génère davantage d’emploi. La relance des trains de nuit peut ainsi créer 130 000 emplois nets pendant une décennie pour la circulation des trains, la construction du matériel et l’amélioration des infrastructures. Bénéfice additionnel : les nouvelles dessertes renforceront l’attractivité des territoires et l’accès à l’emploi.
par ouiautraindenuit